menu 2

Mes dernières chroniques

lundi 21 juillet 2014

Tatiana, Tome 1 - Paullina Simons



Un jour, quand elle était petite, son grand-père lui avait dit:"si tu es triste, il faut que tu te poses trois questions, Tatiana Metanova; elles t'aideront toujours. Demande toi en qui tu crois, en qui tu espères et, surtout, qui tu aimes."
Je crois en Alexandre. J'espère en Alexandre. J'aime Alexandre.









Le résumé:
En plein siège de Léningrad lors de la seconde guerre mondiale, le destin d'une jeune Russe de 17 ans va se jouer. Au premier jour de la guerre en 1941, elle rencontre un officier de l'armée rouge... né en Amérique. Ils s'aiment au premier regard, d'un amour absolu mais interdit. En effet, Alexandre est promis à la soeur ainée de Tatiana. Ensemble, Tatiana et Alexandre vont affronter tous les dangers de cette guerre qui va précipiter leur ville dans l'horreur, la famine, le peur, le froid et la mort...


L'extrait :
Elle voulut faire le geste d’effleurer son manteau. Elle ne put pas et sombra dans une étrange torpeur.
Quand elle rouvrit les yeux, elle vit le visage d’Alexandre penché sur elle, elle sentit une main chaude contre sa joue glacée.
- Tatia, réveille-toi. On est arrivés.
Je vais mourir avec sa main sur ma joue. Ce n’est pas une si vilaine mort. Je ne peux pas bouger. Je ne pourrai jamais me lever. Ses yeux se fermèrent à nouveau, comme malgré elle.
Dans un brouillard, des mots lui parvenaient. Ils disaient :
- Tania, ne fais pas ça ! Je t’aime, tu m’entends ? Je t’aime comme je n’ai jamais aimé. Lève-toi. Pour moi. Pour Dasha ! Elle a besoin de toi, n’oublie pas. Et moi aussi j’ai besoin de toi…
C’était la voix d’Alexandre, c’étaient ses lèvres sur la joue.



L'extrait :
-Pourquoi m'as-tu épousée si c'était pour continuer à mentir ?
-Je t'ai épousée, hurla Alexandre la voix brisée, pour pouvoir te baiser comme je voulais ! Tu piges maintenant ? Comme je voulais, Tania ! A ton avis, que peut vouloir un militaire en permission ? Je suis venu passer du bon temps. Si je ne t'avais pas épousée, à l'heure qu'il est tout Lazarevo te traiterait de putain !
Tatiana se leva en chancelant. Elle n'arrivait pas à y croire.
-Tu...tu dis que tu m'as épousée pour...pourquoi?bredouilla-t-elle.
-Tatia...
-Je t'interdis de m'appeler Tatia ! D'abord les insultes ensuite les "Tatia" ?fit-elle en se cachant le visage dans les mains. Tu crois que je ne vois pas ce que tu es en train de faire ?Tu essaies de me faire te détester ! Voilà des jours que ça dure!ajouta-t-elle les mâchoires crispées. Eh bien, tu veux que je te dise? Je crois que tu as fini par y arriver !
-Tania, s'il te plaît...
Elle s'était emparée du volume du Pouchkine dans sa malle ouverte et en avait arraché une poignée de dollars qu'elle brandissait sous le nez d'Alexandre. Elle lui lança les billets à la figure
-C'est pour ça que tu es revenu?Pour ton argent américain? Pour les dix milles dollars que j'ai trouvés dans ton livre? Tu es revenu les chercher pour pouvoir t'enfuir aux Etats-Unis sans moi? Ou peut-être que tu allais m'en laisser un peu, histoire de me dédommager d'avoir si obligeamment écarté les jambes?
Elle était tout près de lui à présent et, sans même qu'elle ait réfléchi à son geste, sa main s'envola pour s'abattre sur la joue d'Alexandre.
-Fiche le camp maintenant, et tout de suite, poursuivit-elle alors qu'une larme roulait sur sa joue. On a eu de bons moments. Ils ne se reproduiront pas. Tu m'as baisée comme tu dis. J'ai compris. Tu as eu ce que tu voulais, alors fiche le camp. Quant à ça, conclut-elle en arrachant l'alliance à son doigt, tu pourras la donner à ta prochaine putain !
Elle lui lança l'anneau au visage, puis alla se recroqueviller sur le lit, enroulée dans un drap, et se tourna vers le mur comme autrefois à Leningrad. Quelques instants plus tard, il vint s'étendre près d'elle.
-Tatiasha, murmura-t-il, pardonne-moi. Je ne pensais pas ce que je disais.
-Si, tu le pensais. Tu pensais tout ce que tu as dit. Tu es un soldat...
-Non, je suis ton mari avant d'être un soldat.
Il la prit dans ses bras.


La vidéo trouvé sur Youtube sur la chaîne de Stephanie 8025 (Super boulot!) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires