menu 2

Mes dernières chroniques

jeudi 10 juillet 2014

Les Ombres de la nuit, tome 4 : Ame damnée de Kresley Cole

 





Passe ton chemin, Fantômette, Mais je ne tʼai peut-être pas lancé suffisamment de cacahuètes ?


 








Le résumé:
Néomi Laress, une ballerine célèbre du début du XXième siècle, est devenue un fantôme la nuit où elle a été assassinée. Dotée de pouvoirs mais invisible aux yeux des vivants, elle hante sa demeure chère à son cœur, effrayant tous les intrus... jusqu'à ce qu'elle rencontre un immortel sans merci encore plus terrifiant que Néomi elle-même.
Pour l'empêcher de faire du mal aux autres, les frères de Conrad Wroth l'ont emprisonné dans un manoir abandonné. Là, seul Conrad peut voir la danseuse aux cheveux noirs... qui semble bien déterminée à le faire sombrer encore plus dans la folie. L'exquise créature le fait brûler de désir, laissant son corps torturé par l'envie et son âme déchirée alors qu'il cherche à se l'approprier pour lui seul.
Même si Conrad arrive à séduire Néomi et à la faire sienne, le mal entoure toujours la danseuse. Une fois qu'il aura réveillé la violence de son passé pour la protéger, pourra-t-il resister aux sombres désirs qui bouillonnent en lui ?



L'extrait :
De plus,ils avaient un rendez vous d'affaires avec une devineresse ce soir.
- Ah, vpoilà la colombe du jour, marmonna Cade lorsque Nix entra, accompagnée d'une autre valkyrie.
Ils la cherchaient depuis plusieurs jours, et un ami commun avait organisé la rencontre.
Rydstrom se retourna à temps pour voir un démon pathos accoster les deux petites femelles. Le démon était un motard baraqué, mais semblé bien jeune, trop jeune pour s'attaquer à la valkyrie.
- Bouge de là, lui dit Nix en regardant plus loin.
Comme il ne s'écartait pas, la compagne de Nix se tendit.
- Dégage, ou çà va faire mal.
- Ma copine est en manque, çà fait plusieurs semaines qu'elle ne s'est pas battue, dit Nix. A cran comme elle est, elle est capable de frapper d'innocents gamins pour leur piquer leur seau. Je te suggère de nous laisser passer.
- Hola, les belles, répondit le démon avec un accent prononcé. Des belles plantes comme vous qui trainent dans un endroit comme çà, je me dis qu'elles ont envie d'un démon entre leurs cuisses.
Nix leva les yeux au ciel.
- Oh,ça c'est bien vrai. Du moment qu'il n'a pas ta gueule, conclut-elle, exaspérée.
Le démon lui barra le chemin d'un bras.
- C'est pas bien gentil, ça.
- Non fit Régina. T'arracher les cornes et les planter dans ton cul, ce serait pas bien gentil non plus.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires