menu 2

Mes dernières chroniques

lundi 14 juillet 2014

Les Gardiens de l'éternité, tome 2 : Viper - Alexandra Ivy

 


La nymphe se renfrogna carrément.
-Tu ne me trouves pas belle?
-Je trouve que les girafes sont belles, mais ce n'est pas pour ça que j'en laisserais une me suivre partout. Surtout pas une qui semble incapable de la fermer.


 





 
Le résumé:
Lady Shay est la dernière de son espèce. Mi-humain, mi-Shalott, son sang est un inestimable aphrodisiaque pour les vampires qui le considèrent comme encore plus précieux que l'or. Même si les Shalotts sont des assassins de renom, une malédiction lancée à l'encontre de Shay l'envoie dans la quartier du marché aux esclaves, où son sort est plus qu'incertain...

Viper, le captivant chef d'un clan mortel de vampires, n'arrive pas à s'expliquer son désir de posséder cette belle Shalott qui lui a sauvé la vie par le passé, mais maintenant il est libre de faire ce qu'il veut d'elle. Étrangement, alors qu'il désire à la fois le sang et le corps de Shay, il voudrait qu'elle s'offre volontairement à lui.

Mais un mal secret poursuit Shay depuis qu'elle a quitté le marché aux esclaves aux côtés de Viper. C'est un mal qui met en danger l'existence même de Viper et des siens et il n'y a aucune raison qu'il doive se frotter à un tel danger juste pour protéger une Shalott. Mais l'amour qu'il ressent pour Shay est suffisant pour lui donner la force d'aller en enfer pour elle si ça signifie passer le reste de l'éternité à la tenir dans ses bras.

Source : http://www.bit-lit.com/


L'extrait :
- Levet...(Elle s'apprêtait à exiger qu'il trouve un endroit plus ^sur où s'abriter, mais fut brusquement interrompue par un rugissement qui déchira la nuit.) Qu'est-ce que c'était ça?
Levet bondit de sa chaise et se précipita pour ouvrir la porte.
- Les hurlements des damnés. Ou un vampire extrêmement en colère. Ca semble provenir du garage.
- Le garage...( Shay se releva lentement, le ventre soudain noué d'appréhension.) Oh.
- Qu'est-ce qu'il y a? demanda Levet.
- Il est possible que j'ai rencontré quelques difficultés avec la voiture de Viper.
- Quel genre de voiture?
- Une porsche, je crois. Qu'est-ce que ça peut faire?
Levet leva les yeux aux ciel.
- Nom de Dieu.
Shay fronça les sourcils en voyant la gargouille attraper une miche de pain frais et se diriger vers l'escalier qui menait au sous-sol.
- Où est-ce que tu vas?
- Chercher refuge contre la tempête qui approche.
Un autre rugissement se fit entendre, et Shay appuya une main contre son ventre crispé.
- Tu viens juste de me promettre que tu allais rester pour me protéger.
Levet émit un petit bruit chargé de mépris.
- Tu as détruit la Porsche d'un homme. Débrouille-toi toute seule.
- Traître, lança Shay en le regardant battre en retraite.
Sa voix résonnait encore dans la cuisine lorsque la porte de derrière s'ouvrit à la volée et que Viper entra dans la pièce, précédé d'une énergie qui fit naître un frisson sur la peau de la jeune femme.
En dépit de ses bonnes résolutions, Shay ne s'empêcher de reculer contre le comptoir voisin en le voyant s'avancer vivement.
- Qu'est-ce que tu as fait? (Il s'arrêta à quelques pas d'elle, comme s'il n'était pas du tout sûr de pouvoir se contenir s'il s'approchait plus. Shay agrippa le comptoir derrière elle, tout en reconnaissant à contrecoeur que même dans sa colère il était d'une beauté terrible. Elle dut presque faire un effort pour se retenir de le toucher juste pour se rappeler qu'il était bien réel, et non le fruit de ses fantasmes.) Tu as voulu jouer aux auto-tamponneuses avec, ou quoi?
Shay se forca à reprendre ses esprits.
Pitoyable. Absolument pitoyable.
- Je n'ai pas l'habitude de conduire une voiture à levier de vitesses.
- Alors tu as foncé dans tous les arbres et tous les fossés que tu as trouvé sur ton chemin?
Shay pinça les lèvres devant son ton cinglant. Magnifique ou non, il y avait des moments où il était carrément insupportable.
- Ce n'est pas à ce point.
- Elle est bonne pour la casse.
- Je veux bien reconnaître qu'elle a quelques bosses et égratignures, mais elle n'est pas bonne pour la casse pour autant.
Viper plissa ses yeux couleur de nuit.
- La boîte de vitesse est foutue, le levier irréparable, le...
- OK, il y a des problèmes, l'interrompit Shay, en tressaillant intérieurement au souvenir du nombre de fossés et d’arbres qu'elle avait en effet réussi à trouver. Mais ce n'est qu'une voiture.
- Ce n'est qu'une voiture?! (Il la regarda d'un air éberlué, comme si elle parlait une langue étrangère.) C'est comme si tu disais qu'un Picasso n'est qu'une croute comme une autre. C'est...C'était un chef-d'oeuvre.
- C'est toi qui m'as ordonné de prendre une voiture et de m'en aller.
- Je ne savais pas qu'il était nécessaire de spécifier qu'elle me soit rendu en un seul morceau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires