menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 16 juillet 2014

Le Cercle des Immortels - Dark Hunters, Tome 14 : L'astre des ténèbres - Sherrilyn Kenyon

 



Depuis que le roi Lycaon a défié les dieux pour les créer, Arcadiens et Katagarias, des créatures mi-humaines, mi-animales, se vouent une haine féroce.


 







Le résumé:
Depuis que le roi Lycaon a défié les dieux pour les créer, Arcadiens et Katagarias, des créatures mi-humaines, mi-animales, se vouent une haine féroce. Quand la guerre entre les loups est déclarée, Fang Kattalakis, redoutable tueur katagaria, se retrouve en première ligne... Perdu pour les siens, égaré dans un monde de ténèbres, il ne peut compter que sur une personne pour le ramener parmi les vivants : Aimée Peltier, fille unique et héritière de Nicolette, la représentante des ours-garous. Mais pour cela, Aimée devra braver tous les interdits... au péril même de sa vie.




L'extrait :
Janvier 2003,
Le Sanctuaire, Nouvelle-Orléans

« Alors c’est ça le tristement célèbre Sanctuaire… »
Fang Kattalakis jeta un œil vers l’endroit où il avait garé sa Kawasaki Nin-ja pour voir Keegan regarder la grande bâtisse de brique rouge de l’autre côté de la rue.
Le jeune loup venait d’atteindre la puberté – environ trente ans en années humaines, mais fidèle à leur espèce et à son âge de Were-Hunter, Keegan apparaissait plutôt comme un humain âgé de seize ans – ce qui signifiait qu’il était aussi excité qu’un adolescent. Habillé de cuir noir qui le protégeait lorsqu’il conduisait sa moto, Keegan avait presque lâché sa moto, dans son enthousiasme à visiter le fameux sanctuaire tenu par une famille d’ours.
Fang souffla d’exaspération en mettant son casque en sécurité dans son sac-à-dos. En punition, lui et son frère avaient été assignés à la surveillance de Keegan et de son jumeau, Craig.
Joie, oh joie. Il aurait préféré qu’on lui retire les entrailles en passant par ses narines – la garde des jeunes loups n’avait jamais été ce qu’il préférait. Mais au moins ils n’avaient pas leur leader, Stefan, qui les accompagnait dans cette sortie. Ça aurait pu terminer en carnage, car Fang n’avait aucun respect, ni aucune tolérance pour Stefan, même dans ses bons jours.
Le louveteau blond commençait à partir, mais Vane le rattrapa par la peau du cou.
Keegan se soumis aussitôt, ce qui en disait long sur son âge et son inexpérience. Même lorsqu’il était chiot, Fang n’avait jamais renoncé sans combattre. Ce n’était pas dans sa nature.
Vane desserra son emprise sur le cou du garçon.
« Ne t’éloigne pas de la meute, petit. C’est une mauvaise habitude. Tu attends chacun de nous. »
C’était la raison pour laquelle ils se déplaçaient tous en moto. Les jeunes n’étaient pas vraiment doués dans la pratique de la téléportation jusqu’à ce qu’ils aient au moins entre quarante et cinquante ans, et parce que les pouvoirs des jeunes même avec les plus forts d’entre eux avaient tendance à faire des ravages lorsqu’ils étaient transportés par d’autres, de banals moyens de transport humains étaient ce qu’il y aavait de mieux.
Voilà où ils en étaient.
Il s’ennuyait. Était agité. Et ressemblait à un humain. Quelle répugnante association.
Plus que tout autre chose, Fang était fatigué.
Et dans la mesure où ils entraînaient les jeunes loups à se socialiser et à maintenir leur forme humaine durant la journée…
Le Sanctuaire avait semblé être le meilleur endroit et aussi le plus sûr pour les emmener hors du campement. Seuls les plus forts des loups Katagarias pouvaient rester sous leur forme humaine durant la journée. Si les jeunes ne pouvaient pas apprendre à maintenir leur apparence humaine sous le pouvoir du soleil au moment où ils atteignaient l’âge de trente-cinq ans, leur chef pouvait ordonner à la meute de les tuer.
Le monde dans lequel ils vivaient était dur et seuls les plus forts de leur espèce survivaient. S’ils ne pouvaient pas combattre et se mêler aux humains ils étaient morts d’une manière ou d’une autre. Pas besoin de gâcher leurs précieuses ressources pour des créatures qui ne pouvaient pas défendre la meute.
Vane jeta un œil sur Fang comme s’il attendait son aval pour dire quelque chose à Keegan. En temps normal, Fang avait toujours quelques commentaires condescendants à dire sur les jeunes loups, mais il était trop fatigué pour s’en soucier.
« Qu’est-ce qui prend autant de temps ? » Fury s’arrêta à côté de Fang, irrité par son retard. Pas aussi grand que Fang, Fury était mince et menaçant. Avec des yeux turquoise, Fury avait des traits anguleux et tout chez le Loup hérissait le poil de Fang. Ses longs cheveux blonds étaient retenus en arrière par une fine natte.
Jetant son sac sur une épaule, Fang le regarda avec un ricanement qui exprimait ce qu’il pensait du Loup… pas grand-chose.
« J’attache ma bécane, tête de con. Tu veux que je l’attache à toi, comme ça je sais qu’elle sera là quand je reviendrais ?"
Les pupilles de Fury se dilatèrent. « J’aimerais bien te voir essayer. »
Avant que Fang puisse faire un mouvement vers lui, Liam, le grand-frère de Keegan, était entre eux. « Couché, les Loups. »
Sous sa forme de loup, Fang montra les crocs à Fury, qui lui retourna le geste. Face à l’insistance de Liam, Fury recula alors que les autres traversaient la rue.
Lui et Vane partirent à l’écart.
Fang indiqua Fury d’un geste du menton. « Je hait vraiment ce troll. »
« Ne le tue pas encore. Il a son utilité. »
Peut-être. Mais ils étaient assez peu ceux qui ne se réjouiraient pas d’accrocher la fourrure de Fury à son mur. Non pas qu’il ait un mur, mais s’il en avait un, Fury ferait une belle décoration poilue.
Fang reporta son attention sur son frère qui était à peine plus petit que Fury. « Alors, pourquoi sommes-nous vraiment ici ? Nous aurions pu entraîner les jeunes au campement. »
Vane haussa les épaules. « Markus veut que nous nous manifestions auprès des Ours. Puisque nous avons beaucoup de femelles qui attendent des petits, nous pourrions avoir besoin de l’aide de leur docteur. »
Oui, leur sœur, Anya, et une demi-douzaine d’autres femelles pouvaient à tout moment donner naissance à leurs petits. Markus… l’involontaire donneur de spermes de trois d’entre eux, avait voulu que ses « fils » soient hors de sa vue. Ce qui convenait à Fang. Il n’aimait pas non plus ce vieux con. Il aurait voulu le défier pour prendre la place de chef de meute, mais Vane et Anya le poussaient à renoncer.
Vane était un Arcadien qui se cachait au milieu de leur meute de Katagarias, la dernière chose dont ils avaient besoin c’était que Fang soit leur chef de meute. Ça pouvait mener à des questions gênantes notamment sur la raison pour laquelle Vane, son aîné, l’héritier le plus évident et aussi celui qui, comparé à Fang, avait le plus de force magique, n’était pas celui qui combattait pour la place de chef. Mais Vane n’aurait jamais pu faire ça. Car la douleur avait tendance à les faire changer involontairement dans leur forme principale, ils ne pouvaient pas prendre le risque que Vane se transforme accidentellement en humain au cours d’un combat.
Voilà pourquoi Fang restait debout toute la nuit. Inconscient et blessé comme il le serait, Vane était humain et leur meute pouvait tuer son frère si l’un d’eux suspectait un jour la véritable forme de Vane.
Tout en baillant, Fang rattrapa la meute qui avait été arrêtée à la porte du Sanctuaire par le videur du club. Plus imposant que les loups, l’Ours avait de longs cheveux blonds et bouclés et portait un T-shirt noir avec le logo du Sanctuaire imprimé dessus, en partie couvert par sa veste de cuir noir usée pour se protéger de l’air froid.
Ses yeux bleus les scrutèrent avvec attention. « Meute ? »
Vane s’avança. « Kattalakis Grand Regis Lykos… Katagaria. »
L’Ours haussa les sourcils comme si leur pedigree l’impressionnait. Grand Regis signifiait que leur père avait un siège à l’Omegrion – le conseil qui faisait et surveillait les lois qui gouvernaient tous les Were-Hunters. Il y avait seulement vingt-trois membres (vingt-quatre à l’origine, mais une espèce avait été exterminée)… c’était impressionnant de compter parmi eux. « Qui parmi vous porte le nom de Kattalakis ? »
« Moi et mon frère. » Vane indiqua Fang.
L’Ours hocha la tête tout en croisant les bras sur sa poitrine et resta sur ses positions. « Nous sommes les Peltier. Je suis Dev – un des quadruplés donc non, vous ne voyez pas double ou triple à l’intérieur – et soyons clairs celui qui me ressemble et qui est habillé entièrement en noir, Rémi, est un irritable fils de pute. Ma mère, Nicolette, est la Grand Regis Ursulan Katagaria – donc, ne commencez pas à foutre la merde, et vous ne serez pas emmerdez. Il y a de petites règles. Pas de combats, pas de morsures, pas de magie. Vous brisez les règles, nous vous brisons certaines parties du corps et vous êtes banni de cet endroit… si vous survivez. » Il regarda de manière significative les jeunes loups. « Pour faire court, viens en paix ou pars en pièces. Vous comprenez? »
Fang leva sa main pour le renvoyer, mais Vane lui attrapa le poignet avant qu’il le puisse.
« Nous comprenons. »
Vane le foudroya du regard. Gardes ta bouche fermée et tes gestes pour toi, lui projeta t’il mentalement.
Je n’obéis pas aux ordres des Ours.
Non, mais tu peux obéir aux miens. Prends garde, Fang ou je te botterais le cul jusqu’à te ramener à l’Âge de Pierre. Vane attrapa la poche de son blouson et le traîna dans le bar.
Fang le repoussa. A moins qu’il ne le s’en prenne à lui en employant la magi, Vane était loin d’être aussi puissant que lui.
« Je ne suis pas ton chien, petit. »
Vane se tourna vers lui avec un regard signifiant qu’il était à deux doigts de faire mieux.
« Fais-le pour Anya. Nous pourrions avoir besoin d’eux pour nous aider si elle a des problèmes avec sa portée. »
C’était un coup bas et Vane savait que c’était la seule chose contre laquelle il ne pouvait pas lutter. Anya était leur raison de vivre. Pour elle, ils feraient tous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires