menu 2

Mes dernières chroniques

mardi 15 juillet 2014

Le cercle des immortels, Dark Hunters, Tome 2 : Les démons de Kyrian - Sherrilyn Kenyon

 


Non merci, sans façon. Je n’ai aucune envie de me faire analyser par une sexologue mariée à un esclave grec sorti par magie d’un recueil de légendes… Le sarcasme n’était qu’une boutade : Amanda aimait beaucoup Grâce Alexander. À la différence de Selena qui prisait les amis déjantés, elle appréciait les gens normaux, ayant les pieds sur terre


 





Le résumé:
Les dieux ont donné au prince Kyrian de Thrace beauté, force et goût du plaisir. Suite à une trahison, celui qui aurait pu dominer le monde est devenu le Maître des Ténèbres. Selon la légende, seul l'amour d'une femme pourra le ramener à la lumière... Assez ! Amanda en a plus qu'assez de sa famille d'hurluberlus. Enfin, de sa mère et de ses sueurs. Bien sûr, elle les adore, mais elle a plus d'affinités avec son père. Il ne parle pas aux esprits, lui, il n'est pas télépathe, il ne chasse pas les vampires pour se distraire... Amanda est comme lui : rationnelle. Elle veut l'être et mener une vie normale. Mais quand on vous kidnappe, qu'on vous assomme, qu'on vous enferme et que vous reprenez conscience enchaînée à un guerrier blond vêtu de cuir, aux muscles d'acier et aux yeux couleur d'orage, allez donc le renvoyer dans son monde parallèle ! 

 
L'extrait :
Les dieux s’étaient penchés sur le berceau du prince Kyrian de Thrace, le gratifiant d’une insolente santé, d’une force physique exceptionnelle et d’un charisme rare. Audacieux,
courageux, versé dans l’art de manier le glaive, le prince faisait preuve d’une énergie débordante, et sa nature passionnée le conduisait à mener une vie intense et pleine d’ardeur.
Doté de la force de Zeus, de la beauté d’Adonis et de la sensualité d’Aphrodite, il fascinait toutes les femmes, qui rêvaient de conquérir ce magnifique guerrier aux caresses enivrantes. Mais Kyrian n’était pas un homme au cœur tendre, et jamais ses émotions ne prenaient le pas sur ses sens : il n’aimait que le plaisir, celui qu’il prodiguait et celui qu’il recevait. Il n’était que passion brûlante et désir torride.
Les femmes auxquelles le prince offrait une nuit d’amour en gardaient le souvenir durant toute leur vie, et se vantaient auprès de leurs rivales qui devaient se contenter de fantasmer sur le sublime corps du guerrier.
Les hommes le respectaient et le craignaient. En ce temps où l’Empire romain régnait sur l’Occident, lui seul résistait à l’envahisseur. Vainqueur lors de maintes batailles, il revenait
sur ses terres chargé de trésors de guerre et paré de gloire.
On le croyait sur le point de dominer le monde quand une soudaine trahison fit de lui le Maître des Ténèbres.
Depuis lors, il vivait entre deux univers, celui de la vie et celui des enfers. Ni homme ni bête, il était devenu une créature à la nature indéfinie.
La solitude incarnée.
Une ombre dans la nuit.
Un esprit qui ne connaissait pas de répit, mandaté pour protéger les humains qui pourtant le craignaient et se défiaient de lui. La malédiction qui pesait sur lui ne pourrait être levée
que par une femme, lui avait-on prédit. Une femme au cœur pur qui saurait accepter sa part d’obscurité. Une femme dont il ne douterait point et dont l’amour sans faille le ramènerait à la

lumière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires