menu 2

Mes dernières chroniques

jeudi 10 juillet 2014

La Famille Blakewell, Tome 2 : L'Offrande Irlandaise de Pamela Clare






Je ne vais pas vous forcer, Brighid, mais vous devez feindre de céder à mes avances. Je crains que lord Byerly ne nous observe.












Le résumé:
- Jamie, voici un cadeau en gage de mon amitié. Regarde cette catin d'Irlandaise. N'est-elle pas belle comme le jour ? Eh bien, sa virginité t'appartient ! Jamie Blakewell, qui arrive tout droit de Virginie, est pour le moins choqué par les propos de son " ami " anglais, lord Byerly, et la cruauté avec laquelle il opprime le peuple irlandais. Face à cette beauté brune dont les yeux bleus comme la mer ne reflètent que mépris et épouvante, il se sent encore plus ému. Jamie est un gentleman. Pour protéger l'innocence de la jeune Brighid, il fera semblant d'être son bourreau. Mais, en compagnie d'une femme aussi désirable, il est difficile de contenir sa passion. Car, entre un protestant et une catholique, il est bien sûr exclu de parler d'amour...




L'extrait :
Je sais que vous avez peur, et que vous ne voulez pas partager ma couche, murmura-t-il tout contre ses lèvres.
— Je n'ai pas peur, Sasanach ! répliqua-t-elle, furieuse.
Quel fieffe mensonge! Il tira sur sa robe qui glissa jusqu'au sol, si bien qu'elle se retrouva devant lui, les seins dénudés, uniquement vêtue de son corset, de sa camisole de batiste et de son jupon. Terrorisée, elle le gifla.
— Non !
D'un mouvement vif, il lui saisit les poignets d'une main, et l'attira à lui. Elle se débattit en vain. Pris d'une sorte de frénésie, il déposa une pluie de baisers sur ses lèvres, ses joues,
ses cheveux.
— Tu sens bon la rose, fit-il d'une voix rauque, avant d'ajouter dans un souffle: Je ne vais pas vous forcer, Brighid, mais vous devez feindre de céder à mes avances. Je crains que lord Byerly ne nous observe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires