menu 2

Mes dernières chroniques

mardi 22 juillet 2014

La communauté de la nuit, 2 : Fascination nocturne - Vivi Anna

 


En rencontrant Jace Jéricho pour la première fois, Tala Channing est fascinée malgré elle par la beauté virile et la force superbe de l’homme loup venu enquêter avec elle en territoire humain.


 









Le résumé:
En rencontrant Jace Jéricho pour la première fois, Tala Channing est fascinée malgré elle par la beauté virile et la force superbe de l’homme loup venu enquêter avec elle en territoire humain. Une attirance irraisonnée contre laquelle elle s’efforce tout d’abord de lutter en gardant ses distances avec Jace, jusqu’au jour où elle se rend compte que ce dernier, en dépit de sa haine proclamée envers les humains, s’intéresse de plus en plus à elle. Une vague de panique envahit alors Tala. Car, à aucun prix, cet amour naissant ne doit grandir entre eux. Mieux vaut souffrir, mieux vaut perdre Jace que le laisser découvrir le secret de sa naissance, cette blessure qu’elle cache depuis l’enfance au plus profond de son cœur…

L'extrait :
Le visage d'April se décomposa et Tala crut un instant qu'elle allait se mettre à pleurer.
—Il est en salle. Mais vous êtes qui, vous, d'abord?
Tala fouilla dans sa poche et sortit son portefeuille.
—Moi, je suis flic, expliqua-t-elle en montrant son insigne, est-ce que Samantha avait un casier personnel?
April acquiesça, la mine sombre.
—Je peux vérifier, si vous voulez.
—Faites donc ça.
—C'était quoi cette comédie ? demanda Jace, pendant qu'April regardait son écran.
—Je fais mon boulot.
—Et moi, tu crois que je tricote ?
—Non, je crois que tu fricote, corrigea-t-elle avec un petit mouvement de sourcil.
—Pas du tout. Pourquoi est-ce que je draguerais cette fille ? Si je la voulais, je pourrais l'avoir en claquant des doigts, comme ça, affirma-t-il en joignant le geste à la parole.
—Espèce de sale petit enfoiré arrog...
—Excusez-moi?
Jace et Tala se tournèrent simultanément vers April.
—Quoi ! rugirent-ils en chœur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires