menu 2

Mes dernières chroniques

Lady Helen, Tome 1 : Le Club des mauvais jours d' Alison Goodman


Sortie : 7 février 2018
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Collection : Romans Ado
Nombre de pages : 576 pages




Londres, Avril 1812....


Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais une bonne de la maison disparait, des meurtres sanglants sont commis, la plongeant soudain dans les ombres de la Régence. Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs, mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d'insouciance pour rejoindre lord Carlston et basculer dans un monde terrifiant ?




Alison Goodman est née en 1966 en Australie et vit à Melbourne avec son mari, Ron, et leur chien Jack Russell Terrier, Xander. Elle s est vu décerner en 1999 une bourse d écriture par l université de Melbourne. Elle possède un master ès arts et anime des ateliers d écriture avec des étudiants. Son premier roman, Singing the Dogstar Blues (1998) a reçu de nombreux prix et a été traduit dans plusieurs pays. En 2002, elle a publié un roman policier, Killing the Rabbit . Paru en Australie en 2008 et salué par la critique, le dyptique Eon / Eona a été vendu dans dix-huit pays.



Lecture finie

Je vais faire court : je ne suis jamais rentrée dans ma lecture à tel point que j'ai pensé plus d'une fois à ne pas la finir.
Pourquoi ? Essentiellement à cause du style. Je l'ai trouvé trop pompeux. Qu'on se comprenne, je n'aurais pas apprécié des dialogues ultra modernes qui aurait tout autant nuit au récit. Disons que le style d'écriture très (trop) bavard plombe le rythme du récit qui normalement doit faire la part belle à l'action. Il y a Trop de tournures de phrases artificielles et sans brio.
C'est la principale raison pour laquelle je n'ai pas été transporté par l'histoire. Une lecture c'est avant tout une histoire rendue vivante par les mots de l'auteur. Et là la magie n'a pas opéré. Le rythme est trop lent et il m'aura perdu !



-Que voulez-vous à Lady Helen ? demanda le duc à voix basse avec un sourire forcé . Son oncle vous a pourtant fait comprendre que vous n'étiez pas le bienvenu ici.
-Le régent m'a prié de danser avec elle , répliqua Carlston . Son oncle n'a élevé aucune objection . Quelle raison avez-vous de vous y opposer ?
-Ma raison ,c'est vous .
Carlston sourit.
-N'auriez-vous pas une raison dont je puisse ne pas me ficher ?
-Son oncle m'a autorisé à demander sa main . Je vais l'épouser .
Helen vit Carlston serrer la mâchoire . Il se retourna pour la regarder . Ses yeux étaient totalement noires.
-Lady Helen est-ce vrai ? demanda -t-il d'une voix tendu