menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 28 février 2018

Toxic Love, Tome 1 de M.J. Swan


Sortie : 10 janvier






Elle croyait qu’elle n’avait plus rien à perdre…
jusqu’à ce qu’elle le rencontre.



Un regard. Un seul regard d’Ezio a suffi pour que Calie comprenne qu’elle pouvait encore ressentir des émotions. Dans les yeux de son garde du corps, elle a lu la même souffrance et la même rage qui sont les siennes depuis que la vie lui a arraché sa mère, puis son père. Et, bien qu’elle ignore tout de l’histoire contée par les cicatrices et les tatouages de l’homme de main de son oncle, elle sait désormais qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait. Mais ce lien silencieux qui les a réunis pendant une seconde est aussi salvateur que toxique, car Ezio évolue dans un milieu violent et dangereux. Alors, elle doit à tout prix rester à distance ; elle ne peut pas courir le risque de s’attacher à lui et de le perdre : la mort lui a déjà tant pris qu’elle n’a plus rien à lui donner, si ce n’est sa propre vie. 






M. J. Swan est une maman de deux enfants qui ne tient pas en place. Grande dévoreuse de livres et de séries, elle y puise souvent son inspiration, tout comme dans le monde qui l’entoure. Elle s’est plongée très tôt dans l’écriture et ne cesse depuis de vouloir faire rêver les autres avec ses histoires.





J’enchaîne en ce moment d'excellentes lectures. Super, me direz-vous . Oui mais du coup j'ai tendance à placer la barre assez haut.


Ainsi Toxic Love est une très belle romance mais qui n'a pas le brio de mes lectures précédentes.
J'ai vu que c'était la première romance de cette auteure. Et avec elle, je comprends mieux quand je lisais dans certaines chronique « Bien malgré quelques maladresses. »

J'avais du mal à comprendre ce jugement car souvent les « maladresses » sont des choix assumés de l'auteur qui plaisent ...ou pas.
Pas ici. J'ai l'impression que l'histoire est bonne mais pas assez précisée. Je m'explique.
Calie est une jeune femme qui a perdu sa mère et son père et qui ne va pas s'arrêter là en matière de morts... Pourtant c'est déjà beaucoup ! Alors certes, la romance se dédouane facilement de la réalité mais j'ai eu du mal à adhérer à ce personnage qui se jette dans sa nouvelle vie sans presque faire le deuil de son ancienne.
Ainsi, elle est prise en charge par son oncle qui est à la tête d'un gang de motards. Il y a pas mal de références à Sons of Anarchy que je n'ai pas vu mais qui a l'air d'avoir fortement inspiré M.J. Swan.
Donc Calie rentre de façon assez facilement dans ce nouveau monde pour le moins particulier. Elle n'a pas eu l'air non plus tellement surprise et son adaptation est assez prodigieuse. Elle est protégée par un jeune homme Ezio qui est un des hommes de main de son oncle.
Entre ces deux-là, on a très vite un jeu de t'aime-je te déteste qui m'a semblé assez mal amené même si j'aime bien ce type de relation. C'est à ce moment que le mot maladresse à commencer à se mettre en place.
La jeune femme est menacée et elle doit être protégée en permanence par le bel âtre tatoué. C'est le fil conducteur de l'histoire avec leur romance.
J'ai bien aimé mais je dois admettre que beaucoup d'éléments m'ont semblé incohérents notamment la personnalités des personnages et les rapports qu'ils entretiennent entre eux. Quant au dénouement de l'histoire, il m'a semblé complètement invraisemblable.

Bref, j'ai quand même passé un bon moment de lecture mais l'ensemble m'a semblé confus. Le tome 2 est déjà sorti et je suis quand même très tentée de connaître la suite des aventures extraordinaires de Calie.


" Il avait une vilaine plaie sur l’avant-bras gauche mais le flot de sang ne venait pas de là. Je me plaçai entre ses jambes et entrepris de le secouer doucement.
Ezio ? Ezio, réveille-toi !
Il ne bougeait pas. Une peur atroce me tordit soudain les entrailles.
Tu vas pas me faire ça, hein.
Je mis deux doigts sur son cou et poussai un énorme soupir de soulagement quand je sentis son pouls. Je plaçai mes mains de chaque côté de son visage et le secouai de nouveau. Mais il était toujours inconscient. L’eau tiède continuait de couler sur nous et j’eus alors une idée. Je tournai le robinet vers le mur et l’eau tiède se transforma en eau froide. Je réprimai un frisson. Pourquoi fallait-il que ça tombe sur moi ? Je ne savais même pas ce qu’il avait, ni ce que je devais ou ne devais pas faire.
J’aurais voulu appeler Justin mais mon portable était dans le salon et j’avais peur de le laisser tout seul. Finalement, je pris mon courage à deux mains et le giflai de toutes mes forces.
Réveille-toi !
Il grogna. J’attendis, la main en l’air, dans l’espoir qu’il reprenne enfin connaissance, mais en vain. Je le pris par le col de son T-shirt et le secouai comme un prunier.
Putain, Ezio, allez !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires