menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 14 mars 2018

The Royals, Tome 1 : Paper Princess d' Erin Watt



Sortie : 4 janvier 2018
Éditeur : Hugo Roman
Collection : New Romance
Nombre de pages : 420 pages




Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…

Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort…

Et… les cinq fils de Callum.

Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.

Et s’il avait raison ?

Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales.




Erin Watt est le pseudonyme qui réunit deux auteures de New Romance (Elle Kennedy & Jen Frederick), liées par leur amour des belles histoires et leur addiction à l'écriture. Elles partagent leur créativité et adorent plus que tout s'amuser en lançant des idées originales, parfois même un peu folles. Elles partagent également leur amour pour leur famille et leurs animaux de compagnie.

Source : hugoetcie.fr


Cliquez sur la couverture pour accéder à l' article.
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2018/01/the-royals-tome-1-paper-princess-d-erin.htmlhttp://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2018/01/les-heritiers-tome-2-le-prince-brise.htmlhttp://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2018/02/les-heritiers-tome-3-la-prison-doree-d.html






J'ai mes petites habitudes de lectrices. En fait je suis même bourrée d'habitudes et d'idées reçues (au moins, je l'avoue...). Ainsi j'ai toujours tendance à penser qu'on ne peut pas enchaîner les coups de cœur . C'est rare, ces choses là...

Donc après Un palais d’épines et de roses, j'étais sûre de lire une bonne lecture mais j'étais loin de penser que la Princesse de papier allait me scotcher à ma lecture toute la nuit comme ça a été le cas.

D'autant que j'avais lu le résumé assez furtivement et je ne pensais pas que les personnages principaux étaient des lycéens et qu'on évoluait dans un univers à la Gossip girl– ce qui n'est pas ma tasse de thé.

Pourtant très vite, j'ai été happé par la vie d'Ella. Cette adolescente de 17 ans qui mène une vie de folie qui va connaître son apogée avec sa rencontre du clan Royal. Le postulat de départ est très poussif. L’orpheline trouve miraculeusement un tuteur qui est un veuf millionnaire entouré de 5 frères tous plus beaux les uns que les autres et qui ont presque tous le même âge puisque quatre sont au lycée...

Cela ne m'a pas dérangé outre mesure car la construction du récit et le style de l'auteur rende cette histoire réaliste ou du moins crédible. En partie grâce au magnifique personnage d' Ella. C'est à partir de son point de vue que La princesse de Papier va nous être dévoilé.
L'histoire est simple et complexe à la fois. Il s'agit d'une tranche de vie de ces jeunes mais à la manière d'un soap opera.
Soyons honnête et avouons qu' en romance le personnage qu'il ne faut surtout pas rater c'est le héros. La lectrice doit tomber sous son charme. Si c'est le cas, on a 80% de chance d'avoir un succès mais quand l'héroïne nous plaît tout autant, alors on est assuré du best seller. C'est mon avis et c'est vraiment le cas ici.
Ella en a bavé mais elle est coriace et elle est prête à tout pour réussir sa vie tout en restant digne. L'auteure réussit à nous la rendre extrêmement attachante. Elle donne à montrer une fille courageuse qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle donne le change aux autres mais vu que le récit se fait à la première personne, le lecteur n'est pas dupe des failles qu'elle cherche à cacher aux yeux de cette jeunesse riche et cruelle.

L'univers est extrêmement bien construit et même si la romance est le point central du livre, elle n'écrase pas l'histoire. Ainsi je me suis vraiment attachée à toute la gallérie des personnages secondaires. Gideon et Easton sont des frères dont j'ai hâte de connaître l'histoire...
Bien sûre le must revient à Reed qui est un « salaud » comme je les aime. Je resterai cependant évasive sur lui car Erin Watt dévoile sa personnalité de façon très graduelle et c'est ce qui rend le tout si délectable. C'est un personnage dont le mystère attire l'héroïne.

Je peux simplement vous dire qu'entre c'est deux là, le feux d'artifices est à chaque rencontre.


Bref, c'est une magnifique et originale romance que nous offre Erin Watt. Un conte de fées 2.0 avec des princes et des princesses modernes abîmées par la vie mais qui espèrent tout de même leur Happy End.



Tu es parti ce matin, dis-je quand il me relâche.
Soudain, j’aimerais pouvoir ravaler mes paroles, parce que je crains qu’il me dise quelque chose qui va me faire de la peine.
Je n’en avais pas envie, répond-il.
Pourquoi es-tu parti, alors ?
Toute ma fierté est à terre, mais ma faiblesse ne l’arrête pas.
Il passe ses doigts dans mes cheveux.
  • Parce que je deviens faible quand il s’agit de toi.




Écoute, je t'aime bien. Je ne pensais pas que ça serait possible, mais c'est le cas, et comme je t'aime bien, j'éprouve le besoin de te prévenir que nous débloquons tous complètement, nous les Royal. On est des affaires au pieu, mais en dehors ? Nous sommes comme un ouragan force quatre.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires