menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 4 avril 2018

Charley Davidson, Tome 11 : Onze Tombes au Clair de Lune de Darynda Jones


Sortie : 25 août 2017
Éditeur : Milday
Collection : Bit-lit
Nombre de pages : 380 pages





Pour Charley Davidson, une journée typique comprend des maris infidèles, des personnes disparues, des hommes d’affaires véreux... et des démons, des dieux maléfiques et des gens morts. Beaucoup, beaucoup de gens morts.
Détective privé à temps partiel et Faucheuse à plein temps, Charley doit également apprendre à vivre avec sa nouvelle condition de déesse toute-puissante et mère de la sauveuse de l’univers. Les forces de l’enfer sont prêtes à tout pour la détruire, et entre les morts qui l’entourent et ceux qui voudraient la voir morte, Charley a fort à faire. Mais avec le fils de Satan à ses côtés, la Faucheuse pourrait bien avoir le dernier mot.




  Cliquez sur la couverture 
pour lire les autres chroniques de la série.
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2013/11/charley-davidson-tome-1-premiere-tombe.html#
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2013/12/parce-que-jai-peche-le-probleme-avec.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/09/charley-davidson-tome-2-deuxieme-tombe.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/09/charley-davidson-tome-3-troisieme-tombe.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/10/charley-davidson-tome-4-quatrieme-tombe.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/10/charley-davidson-tome-5-cinquieme-tombe.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/05/charley-davidson-shimmer-de-darynda.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2013/12/charley-davidson-tome-6-sixth-grave-on.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/11/charley-davidson-tome-7-seventh-grave.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/06/charley-davidson-tome-8-eighth-grave.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/09/charley-davidson-tome-85-brighter-than.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/07/charley-davidson-tome-9-dirt-on-ninth.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/10/charley-davidson-tome-10-curse-of-tenth.html

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2017/08/charley-davidson-tome-11-onze-tombes-au.html


 



En 2009, Darynda Jones a remporté le Golden Heart® du meilleur roman de paranormal romance pour son manuscrit Première tombe sur la droite. Darynda n’arrive pas à se rappeler d’une époque où elle n’était pas occupée à coucher des mots sur le papier. Elle vit au Pays de l’Enchantement, qu’on appelle aussi le Nouveau-Mexique, avec son mari, qu’elle a épousé voilà plus de vingt-cinq ans, et leurs deux magnifiques garçons, alias les Mighty Mighty Jones Boys. 





 
    Lecture finie
    Voilà je quitte Charley à regret pour la 11ème fois.
    J'ai une confession à vous faire. Charley Davidson est la première (sinon l'unique) série aussi longue à garder mon intérêt de manière aussi forte. Je dirai même que mon intérêt grandit.
L'auteure, Darynda Jones continue à garder la qualité à un super niveau. Je lui tire mon chapeau et lui adresse un grand merci. Il faut avouer que les auteurs qui connaissent un succès grâce à une série ont tendance à user celle-ci jusqu'à la corde. Ils enchaînent les opus sans être vraiment inspirés et ça se sent. Dommage !
Darynda Jones est pour moi l'exception qui confirme la règle avec Karen Marie Moning ( la série Fièvre). On sent pour elles deux que la série est leur bébé. Elles la couvent avec bienveillance et sans compromis …

Je sais donc que chaque opus apportera son lot de nouveautés et que l'écriture sera encore plus travaillée. Le personnage de Charley est vraiment un des meilleurs personnages féminins que je connaisse. J'ai souvent tendance à être plus marqué par les personnages masculins dans les romances (on se demande pourquoi....)
...mais là je suis sous le charme de cette héroïne complètement décalée.

C'est difficile de rentrer ou d'analyser les nouvelles aventures de Charley sans faire de Spoilers. Il y a cependant une tension qui augmente et qui met mon émotimètre à rude épreuve. On a toujours le même schéma d'écriture : deux histoires. Il y a la petite, celle qui demande à Charley de rechercher ou résoudre une affaire policière. Tandis qu'avance conjointement l'histoire de la Faucheuse et du fils de Satan.

Je ne sais pas comment va finir la deuxième mais j'ai peur car c'est du lourd !

Bref, un 11ème tome génial que j'ai adoré du début à la fin ! Est-ce qu'on peut parler de perfection ?




La vie n'est pas un conte de fées. Si tu perds ta chaussure à minuit, c'est sûrement parce que tu as trop bu.
MEME


Oh, putain ! pourvu qu’il n’ait pas réellement lu dans mon esprit !
— La réponse est non, je ne lis pas dans ton esprit.
Ah, ouf !


Assise à une table du Calamity, le bar-restaurant de Reyes, je regardai mon mari sortir de son bureau et s'approcher de moi. Je lui avais proposé de lui apporter son déjeuner. C'était le chef cuisinier de la famille, mais j'avais regardé juste assez d'émissions sur Food Network pour être dangereuse. Et puis, il était grand temps que je lui prépare quelque chose. Naturellement, il y avait une faille à mon plan. J'avais été tellement occupée toute la matinée que je n'avais pas eu le temps de cuisiner, alors j'avais dû improviser.
Il se déplaçait avec une grâce animale, ses cheveux noirs et ses yeux perçants captivant tous les regards ou presque.
Toutes les têtes ou presque se tournèrent vers lui. Toutes les conversations ou presque se turent.
Quand il s'assit, je poussai une assiette vers lui. Comme la mienne, elle contenait trois rangées de crackers avec des rillettes de thon dessus et, en garniture, une grosse carotte bien orange. Les carottes avaient encore leur peau et leurs fanes -qui débordaient presque du bord de la table. Je n'avais vraiment pas eu le temps.
Reyes examina ce festin d'un air à la fois amusé et dubitatif.
- Interdiction de critiquer avant d'avoir croqué. Ça n'a pas l'air, comme ça, mais la préparation des amuse-gueules c'est casse-gueule. (Voyant qu'il ne disait rien, j'en profitai pour conclure.) Pareil pour les carottes.
- Je ne savais pas que tu vouais une telle passion aux amuse-gueules.
- J'adore ! lançai-je avant de croquer ma carotte en faisant autant de bruit que possible.
- Tu préfère ça à mes huevos rancheros ?
Merde ! piégée. Ses huevos, qu'ils soient rancheros ou autres, étaient franchement fantastiques.
Il saisit un cracker comme s'il était tartiné d'un virus et le prit tout entier dans sa bouche. Puis son visage se transforma en même temps que ses doutes. Il hocha la tête d'un air approbateur et en mangea un deuxième.
Je pris une bouchée à mon tour et fus agréablement surprise. C'étaient des rillettes de thon, pour l'amour de son frère !
- C'est super bon, commenta-t-il d'un air peu étonné.
- C'est même excellent, renchéris-je, plus qu'un plus étonnée.
Il dévora sa première rangée de casse-gueules avant de demander :
- C'est quoi, ton secret ?
- Aucune idée, répondis-je, la bouche pleine. Ce n'est pas moi qui ai préparé la terrine, j'étais débordée au bureau.
Il me jeta un regard horrifié mais se ressaisit rapidement.
- Alors qui l'a faite ?
- Aucune idée non plus, je l'ai trouvée dans le sandwich que Sammy s'était apporté pour le déjeuner.
Reyes faillit s'étrangler et toussa légèrement avant de reprendre la parole.
- Et Sammy, comment il a prit la chose ?
- Je crois qu'il ne le sait pas encore.
- Et les carottes ?
- Elles traînaient là. Je me suis dit que ça ferait joli.
Il se cala contre le dossier de sa chaise.
- Tu avait la cuisine d'un restaurant à ton entière disposition, et tu as volé le déjeuner de quelqu'un d'autre pour me servir ?
Quel genre d'héritière multimilliardaire fais-tu ?
Je lui piquai un de ses crackers, pour la peine."




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires