menu 2

Mes dernières chroniques

mardi 27 juin 2017

Bungô Stray Dogs, Tome 1 de Kafuka Asagiri et Hirukawa 35

 
Éditeur : Ototo
Sortie : 6 février 2017
192 pages





Se suicider comme il faut
et sans causer de problème
c'est ma devise. 






Après avoir été expulsé de son centre d'accueil, Atsushi Nakajima se retrouve seul et à la rue... Il rencontre alors un étrange jeune homme du nom d'Osamu Dazai. Ce dernier fait partie de l'Agence des Détectives armés, une troupe d'enquêteurs aux pouvoirs paranormaux, à la recherche d'un mystérieux tigre mangeur d'hommes.
Atsushi semble avoir d'étroits liens avec ce tigre, et se retrouve enrôlé malgré lui parmi ces fameux Détectives sur l'initiative de Dazai.
Action et batailles entre illustres écrivains à Yokohama !




Le manga Bungo Stray Dogs, écrit par Kafka Asagiri et dessiné par Sango Harukawa, est prépublié depuis le 4 décembre 2012 dans le magazine Young Ace1. Le premier volume relié est publié par Kadokawa Shoten le 4 avril 20132. La version française est publiée par Ototo à partir de février 20173.



C'est un nouveau manga pour les adeptes de série à 100 à l'heure. On ne voit pas sa lecture défiler.
Cependant, il s'agit vraiment d'un premier tome et on démarre juste mais elle vraiment très prometteuse. Les éditions Ototo ont publié en France, les quatre premiers tomes. Cela va être difficile de donner un avis définitif car comme je vous le dis, c'est un univers riche et le premier opus pose essentiellement les bases. On découvre un palette de personnage riche en couleur. Les gentils comme les méchants ! L'histoire n'est pas en reste avec cette mafia portuaire bien effrayante...
Le fil conducteur est l'introduction d'Atsushi dans cette agence de détectives hors du commun. Il vient d'être expulsé de son orphelinat. Le jeune homme découvre bien malgré lui cet univers et ces personnages tous plus dangereux les uns que les autres. Chacun porte un nom en référence à grand auteur. J'adore le clin d’œil !
Un aura de mystère les entoure surtout Dazai. J'ai été dérouté par ce personnage très charismatique qui passe son temps à vouloir se suicider sous le regard blasé des autres membres de l'agence. On sent que son aspect désinvolte cache énormément de mystères qu'on hâte de découvrir.

Toute cet équipe doit lutter contre la mafia mais attention rien n'est vraiment manichéen et les « gentils » semblent receler de noirs secrets.

Donc vous comprendrez qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde. J'ai aussi beaucoup aimé le texte qui n'est pas laisser pour compte. Certaines répliques font vraiment mouche :

« Dazai: -Cette poutre a l'air bien solide. Elle doit facilement supporter le poids d'un homme de taille moyenne.
Kunikida: -Je t'interdis de réfléchir à ta prochaine tentative de suicide pendant le repas ! »


C'est complètement décalé. J'adore !



Bref, un manga qui se lit très vite. Certes ce premier tome ne permet pas de juger de la qualité de la série entière mais il a le mérite de nous donner une très forte envie de connaître la suite....




- Pourquoi tu n'as pas contacté tes collègues ?
- C'est ce que j'ai fait. Tu ne devineras jamais ce qu'ils m'ont répondu lorsque je leur ai dit que j'étais à l'agonie.
- "Tu n'as qu'à mourir" ?
- Bonne réponse !



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires