menu 2

Mes dernières chroniques

mardi 16 mai 2017

Strong Woman Do Bong Soon


  Date de diffusion : du 24/02/2017 au 15/04/2017
Pays : Corée de Sud
Réalisé par : Lee Hyeong Min
Scénario : Baek Mi Gyeong
Casting :Park Bo Young : Do Bong Sun - Park Hyung Sik : An Min Hyeok - Ji Soo (1993) (In Guk Du) - An Woo Yeon (Do Bong Gi,le frère jumeau de Bong Sun)
Genre : Détective - Super pouvoirs - Triangle amoureux - Action - Comédie - Fantastique - Mystère - Policier - Romance
Chaîne TV : JTBC
Format : 16 épisodes de 60 minutes




Do Bong Sun est une femme qui possède une force herculéenne. C'est un secret de famille, seules les femmes peuvent hériter de ce don à condition d'utiliser leur force à des fins d'aide. Si elles utilisent leur don pour leur propre profit, elles risquent la perte de leur pouvoir ainsi que des répercussions dans leur vie quotidienne.

Malheureusement, sa force est une malédiction car elle ne peut garder un travail stable au risque de dévoiler son secret. Ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est jouer à des jeux vidéo et rêve de créer un personnage de jeu lui ressemblant. Témoin d'une altercation entre
Bong Sun et un groupe de malfrats, An Min Hyeok, président de la compagnie AINSOFT, ment en sa faveur au commissariat afin d'éviter qu'elle ne soit poursuivie.

Menacé par un inconnu,
Min Hyeok décide d'engager Bong Sun comme garde du corps. Celle-ci développera alors peu à peu des sentiments pour son patron. 
 

Drama fini



C'est un peu le drama qui fait parler de lui en ce moment. Il faut dire que le scénario de départ est très original. On a une femme au tout petit gabarit qui a une force herculéenne.
C'est un drama qui joue sur la carte de l'humour et de la romance. Il avait donc tout pour me plaire. Je dois dire que j'ai passé un bon moment mais au vu des critiques unanimes et très élogieuses, je m'attendais...à mieux.


Pourtant,il a de très bons atouts. Notamment un casting parfait. Do Bong-Sun est campée par une actrice que j'ai trouvé parfaite. Au départ, elle propose un jeu singulier et déconcertant mais elle va tellement au fond des choses et son personnage est tellement décalé que j'ai vraiment énormément apprécié la couleur à part qu'elle donne à cette « héroïne ».
Elle a certainement été casté pour sa taille qui est d'autant plus petite que ce sont de grands gaillards qui lui donnent la réplique mais elle a un talent fou et un charisme qui l'est tout autant. Comme disait l'autre : « elle n'est pas belle, elle est pire ! ». Quand au personnage masculin, il est complètement décalé comme elle et leur couple est un vrai feux d'artifices.


L'histoire commence simplement. On rencontre la jeune femme en proie à des grandes questions existentielles : doit-elle se servir de ses pouvoirs pour lutter contre l'injustice ou alors essayer de se fondre dans la masse ? Ce choix n'en sera plus un quand Min Hyeok découvre ses formidables aptitudes et décide de l'engager comme garde du corps. En effet le beau PDG de la société AINSOFT est menacé . Bon, ça c'est l'argument qu'il donne à la jeune femme mais officieusement elle lui a tapé dans l’œil. La réciproque n'est pas vraie puisque Bong Sun craque pour son ami d'enfance policier.


Et oui on a un triangle amoureux comme on le voit sur l'affiche. C'est un peu le passage obligé pour les dramas...Celui-ci n'y échappe pas !
Je pensais donc qu'il allait tourné autour de la romance et de l'humour comme je vous le disais plutôt. PAS DU TOUT. Enfin si, il y a ces deux éléments mais il faudra aussi compter sur le thriller car il va y avoir un autre personnage très important. Un psychopathe qui enlève des jeunes femmes façon collectionneur fou. C'est assez violent parce que le monsieur masqué ne fait pas dans la demie mesure...C'est un vrai méchant !


Voilà, on a les trois ingrédients majeurs de ce drama qui avance sans temps morts. L'humour est toujours présent. Les personnages secondaires sont chargés pour la plupart de nous faire rire. L'enquête policière nous tiendra en haleine tout le long des 16 épisodes. Quant à la romance, je l'ai adoré !
Les dialogues entre les deux tourtereaux sont des purs moments de plaisirs. Je n'ai pas boudé le mien.


Pourtant je dois dire que j'ai eu du mal à gérer l'alternance de passages vraiment très comiques avec des passages violents. Je ne spolie pas mais je vous donne un exemple sans incidence sur l'histoire... La jeune femme défend une personne agressée par des voyous. Il y a pas mal d'effets comiques du au fait que des gros durs sont passés à tabac par un tout petit bout de femme...sauf que durant l'altercation, il y a des dents qui volent dans les airs et d'autres scènes où la violence n'est pas du tout édulcorée. On a le côté tout propre, tout lisse des dramas à la manière d'un conte de fées qui cohabitent avec une violence très forte...
Alors l'enquête avec ce monstre est très bien ficelée tout comme l'aspect humoristique mais ça donne un ensemble assez disharmonieux comme si tout cela n'arrivait pas à former un tout.


Je ne sais pas trop comment l'expliquer. Certains passages sont superbes de romances, de drôleries ou même de machiavélisme avec le psychopathe mais je trouve qu'ils sont trop déconnectées les uns des autres et il n'y a pas d'unité.


Ça donne un drama bizarre et même si j'ai bien aimé, j'attendais quand même mieux ...


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires