menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 17 mai 2017

Victorian Fantasy, tome 2 : De Velours et d’Acier de Georgia Caldera


Éditeur : Pygmalion
Sortie : 29 mars 2017




Une rencontre qui pourrait bien tout bouleverser…
mais la liberté ne s’obtient jamais sans sacrifice. 




Dans les Bas-fonds de Néo-Londonia, Léopoldine se bat depuis des années pour survivre. Lorsque le groupe auquel elle appartient maltraite un enfant, elle décide de se rebeller, quitte à affronter la colère de la Guilde des Voleurs. Dorénavant, elle ne laissera plus rien ni personne lui barrer la route.

Augustin, lui, a toujours mené une existence fastueuse et insouciante, résigné à subir en parallèle l’écrasante emprise de sa mère, la Reine Victoria au règne sans fin. Mais il tombe de haut quand, pour la première fois, il refuse de se conformer à ses plans aussi tortueux que mystérieux. Car, s’il est un prince dont la fonction n’est que titre, c’est lui. Le jeune homme devra résister et fuir pour s’affranchir du joug de la souveraine et embrasser sa destinée.

Une rencontre qui pourrait bien tout bouleverser… mais la liberté ne s’obtient jamais sans sacrifice. 



 

Georgia Caldera est née en 1982, dans cette magnifique région qu’est la Touraine. Depuis son plus jeune âge, elle dévore quantité de livres en tous genres, avec néanmoins une affection toute particulière pour la littérature gothique, et n’hésite pas à dégainer régulièrement la plume.

Avec pour auteurs de prédilection Edgar Allan Poe, Bram Stoker, Sheridan Le Fanu ou encore Anne Rice, c’est dans les univers sombres et fantastiques qu’elle trouvera son propre style. Un style qu’elle explore à la fois avec les mots, mais également à travers l’image, étant illustratrice de formation. Ainsi, c’est après plusieurs années d’études en art qu’elle décide de se tourner plus concrètement vers l’écriture, accompagnant toujours ses productions de supports visuels ayant pour but de donner aux lecteurs un aperçu de ses personnages et de leurs tourments.
Source : http://www.editionsduchatnoir.fr/caldera-georgia/
 
Cliquez sur la couverture pour accéder à l'article.

 
Lecture finie

Une chose est sûre :
je suis une fan de Georgia Caldera.

Elle a vraiment un style qui lui est propre et ses romances sont vraiment marquantes. Mon p'tit cœur en ressort à chaque fois tourneboulé.

J'avais eu un énorme coup de cœur pour le premier tome de la série Victorian Fantasy ; Dentelle et Nécromancie. J'étais vraiment tombée sous le charme de ce couple aux opposés l'un de l'autre. Thadeus et Andraste. J'ai attendu avec beaucoup de fébrilité la suite...
Il fallait de la patience parce que cette dernière s'est faite attendre trois ans.

Comme dirait l'autre : « le plaisir est dans l'attente ». Oui mais ce qui embêtant dans l'attente, outre la frustration, c'est l'oubli.

Bien sûre, on se remet le pieds à l'étrier mais c'est moins agréable. Il faut dire aussi que j'avais adoré Andraste et Thadeus. Je pensais les retrouver et que leurs aventures allaient se poursuivre.

Georgia Caldera a préféré mettre en avant Augustin, le fils de la cruelle reine Victoria. J'en gardais un mauvais souvenir, j'ai donc été un peu déçu. Un peu parce que le talent de l'auteur me l'a vite rendu très attachant. Il faut dire qu'on aura pas épargné grand chose à ce pauvre homme. Un peu de sadisme Mme Caldera ? Je dis cela parce qu'il y a des scènes assez violentes où il ne vaut mieux ne pas grignoter en même temps, la digestion risque d'être mal aisé.

Bref, Augustin, personnage antipathique du premier tome est remis à l'honneur ici. Il partage le devant de la scène avec Léopoldine, une jeune femme des bas-fonds qui est loin d'être uniquement ce qu'elle paraît-être.

Ils n'arrêtent pas de se sauver la mise l'un l'autre comme si le destin s'acharnait à les attacher et à les rendre indispensable. Pourtant, ils viennent de milieux diamétralement différents ou alors...l'intrigue n'a pas fini de vous surprendre ?

Est-ce que je vous parle plus de l'histoire.
Que nenni !
Vous m'en voudriez...
Sachez que le récit vous fera voyager au grès des nombreuses aventures qui attendent nos deux héros. L'action et la romance sont les maîtres mots de ce livre.

Est-ce que j'ai aimé ?

Oui. C'est franchement une très belle histoire mais je l'ai trouvé moins addictive que le premier tome. Pourtant tout est là. L'écriture est magnifique. L'intrigue vous tiendra en haleine jusqu'à la fin. La romance fera frémir votre p'tit cœur...oui mais tout cela m'a semblé moins fluide que pour Thadeus et Andraste. Pour eux, il n'y avait à enlever. Dans de velours et d'acier, j'ai trouvé certains passages trop bavards. Cela ralentissaient l'intrigue d'où mon léger bémol.

Hormis cela, j'ai vraiment adoré et je dois dire que j'attends la suite... Il faut dire que j'ai beaucoup apprécié les personnages secondaires comme celui d'Endel, le frère de Léopoldine. Si la série devait se poursuivre , je me réjouirais de lire les aventures de ce héros torturé dans sa propre cher.

Bref une excellente suite même si je l'ai trouvé moins captivante que le premier tome. Il reste une magnifique romance steampunk que je vous conseille vivement.



- Je t’aimais comme jamais de ma vie je n’avais aimé, insista-t-il, s’acharnant à remuer le couteau dans la plaie à ses propres dépens. Passionnément. Ardemment. Avec l’intensité et la puissance de quelqu’un qui ignorait tout de ce qu’étaient les sentiments avant que, dans une tempête presque insoutenable ravageant absolument tout sur son passage, de mes certitudes comme de mes plus obstinées résolutions, on le lui fasse découvrir.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires