menu 2

Mes dernières chroniques

vendredi 24 février 2017

Des étoiles à l'infini de Blanche Monah

Éditeur : AFNIL
Sortie : 1er janvier 2017
410 pages
disponible en ebook


«  Le chien du jardinier n'aime pas les choux, mais empêche tout le monde de les manger. Chris, c'est le chien, et toi, le chou. »





Rachel est une élève brillante, avec des rêves plein la tête. Son ambition dans la vie : conquérir les étoiles. Et elle est bien décidée à tout mettre en œuvre pour y parvenir, pour travailler un jour dans l’aérospatial.
Dans ce but, elle intègre une classe prépa dans une Université toulousaine, prépa spécialisée pour les étudiants se destinant aux grandes écoles de l’Aerospace Valley. Au programme : du travail, du travail, et encore du travail.
Cela ne la dérange pas. Toute sa vie est consacrée à la réalisation de son rêve ; pas de sortie, pas de distraction, pas de garçon. Elle ne vit et ne respire que pour l’Espace.
Jusqu’à sa rencontre avec son nouveau tuteur, à l’Université. Il est beau, tatoué, piercé, et son allure de bad boy la fait totalement craquer. Mais pour Chris, Rachel n’est qu’une gentille gamine.
Sauf que l’amitié peut se transformer en amour.
Il n’y a pas qu’en fusée qu’on peut visiter les étoiles. 



Je suis née en 1978 en Bretagne. Après des études dans le Sud de la France dans le domaine des Métiers du Livre, j'ai pris une année sabbatique pour voyager en Asie. A la suite de laquelle je suis partie travailler dans l'humanitaire, à Madagascar, pendant un an et demi. Depuis, j'ai exercé divers métiers (cuisinière, restauratrice, gérante d'une boutique d'artisanat,...).
Mais ma vraie passion dans la vie, ce sont les livres. J'en lis énormément, et j'en écris depuis mon adolescence.
Je vis à Dinan avec mon compagnon et mon fils de treize ans.
Vous pouvez me contacter via mon compte Booknode (Blanchemonah) ou via mon blog, blanchemonah.blogspot.fr
Je suis toujours heureuse de discuter avec mes lectrices et de recevoir leurs avis sur mes livres. 
 

    - Lecture finie -
Rachel est une jeune fille parfaite. Elle est studieuse et désire plus que tout réussir à la fac. Elle s'y consacre énormément et laisse de côté les contacts humains. Elle manque énormément de confiance en elle. Chris est son exact opposé. Alors non, il est loin d'être bête mais il est de ceux qui attirent les regards grâce à son agréable physique de bad boy. Il use donc à l'infini des femmes. Il est donc l'opposé de la très discrète Rachel qui est sage comme une image de ce côté là !

Ils étaient donc voués ...à ne pas se rencontrer.

Pourtant ils sont membres de la même fac et Chris devient le tuteur de cette nouvelle étudiante.

Il s'agit du postulat de départ. Dès lors, les deux jeunes gens vont apprendre à se connaître et à voir ce qui se cache derrière les apparences.

C'est une romance qui se lit très bien . L'intrigue est douce. Peut-être même un peu trop. J'aurais peut-être aimé un peu plus de tension et des rebondissements un peu plus surprenants. Disons que j'aurais aimé être un peu plus surprise par ma lecture qui n'emploie que les ingrédients bien connus de la romance New Adult.
J'aurais aimé que le personnage de Chris soit plus « bad boy » que ce qu'il était en réalité et que la romance soit moins lisse.

C'est cependant une belle histoire et la plume de Blanche Monah est bonne. Elle permet de passer un bon moment de lecture mais elle manque de piment, de tourments...pour me marquer.

Bref, j'ai aimé découvrir cette auteure qui propose une belle histoire mais j'ai regretté l'aspect trop lisse et convenue de la romance et des personnages.





Il lui arrivait de me toucher, que ce soit pour attirer mon attention ou pour me réconforter, il me faisait la bise, et bien sûr il y avait ces moments magiques sur sa moto où nous étions pressés l'un contre l'autre. Et chaque fois, c'était tout mon corps qui lui faisait fête, qui s'éveillait tout entier, qui se tendait vers lui, avide d'en obtenir davantage. Je menais une véritable guerre contre mon propre corps pour éviter qu'il ne me trahisse. Il fallait que je me fige, voire que j'arrête de respirer, que je maîtrise l'expression de mon visage, pour m'empêcher de me pendre au cou de Chris, pour m'empêcher de le serrer contre moi, pour m'empêcher de retenir ses mains sur moi.
Je devenais plutôt forte à ce jeu-là. Même si ce n'était pas un jeu, mais plutôt une torture. Une torture délicieuse, douloureuse, un vrai supplice de Tantale. J'étais affamée, mais je n'avais jamais droit qu'à quelques miettes. Cependant, je les chérissais, ces miettes, je les savourais sur le moment, puis me les repassais en pensée, me remémorant chaque détail, ce qui ne faisait qu'entretenir ma faim. J'étais pathétique, mais je ne pouvais renoncer à Chris. Je me balançai sur la lame d'un couteau, en équilibre entre l'amitié et le désir, entre le manque et ces petites miettes de contacts physiques que je récoltais et conservais dans ma mémoire comme un avare ses pièces d'or.

2 commentaires:

Laissez vos commentaires