menu 2

Mes dernières chroniques

vendredi 6 janvier 2017

Six of Crows, Tome 1 de Leigh Bardugo

Éditeur : Milan
Sortie : 25 mai 2016
496 pages







- Je suis un homme d'affaires, lui avait il dit. Ni plus, ni moins.
- Tu es un voleur Kaz.
- N'est-ce pas là ce que je viens de dire ? 















 

Les bas-fonds de Katterdam s'organisent en gangs rivaux. L'homme le plus ambitieux et le plus jeune de la pègre est Kaz Brekker dit "Dirtyhands". Aussi brillant que mystérieux, aussi charismatique que dangereux, et, surtout, connu pour être un voleur hors pair, prêt à tout pour de l'argent, il accepte la mission du riche marchand Van Eck: délivrer un savant du plais de Glace, réputé imprenable.
Ce prisonnier est l'inventeur du "jurda parem", une drogue multipliant sans limites les pouvoirs surnaturels de la caste des magiciens: les Grishas. Une drogue qui, tombée dans les mauvaises mains, risque d'engendrer le chaos...

Pour arriver à ses fins et empocher la récompense, Kaz prend la tête d'une équipe de malfrats aux talents exceptionnels:
Inej, espionne défiant les lois de la gravité;
Matthias, soldats assoiffé de vengeance;
Nina, Grisha aux puissants pouvoirs magique;
Wylan, fugueur des beaux quartiers, expert en démolition;
Et enfin, Jesper, tireur d'élite accro au jeu.

Ensemble, ils peuvent sauver leur monde de la destruction... s'ils ne s'entretuent pas avant!






Leigh Bardugo est née à Jérusalem, a grandi à Los Angeles et a fait ses études à la prestigieuse université de Yale. Elle assouvit sa passion pour le glamour, les goules et les costumes dans sa deuxième vie de maquilleuse à Hollywood. Elle est également chanteuse du groupe Captain Automatic. Une vie aux multiples facettes pour cette auteure dont Grisha est la première trilogie.




Lecture finie
Alors c'est un livre qui a bénéficié d'une publicité médiatique des plus importante. Alors quand je l'ai acheté, j'avais l'impression d'avoir entre mes mains un des bijoux de la couronne. Je ne vais pas vous dire que j'ai été déçu mais je pense que trop de publicité en matière livresque (du moins) n'est pas forcément une bonne chose.
Elle oriente le lecteur avant même qu'il ait pu avoir le livre entre les mains. Alors certes, elle suscite la curiosité mais elle ne permet pas à la rencontre de se faire. C'est presqu'un rendez-vous amoureux, la lecture. Si on vous assure que vous allez tomber amoureuse. La magie ne peut presque pas se créer...Il faut de l'imprévu, de la découverte, de la spontanéité dans ces choses-là. Ce ne sont pas des mariages arrangés...Bon j'arrête mes métaphores douteuses !
Il reste quand même un livre d'une grand qualité. Il y a une mosaïque de personnages très charismatiques et différents. Il n'y a pas un personnage principal, c'est un kaléidoscope narratif. Alors certains par leur personnalité plairont plus que d'autres. C'est le cas pour Inej et Kaz mais les autres sont aussi très intéressants.
L'intrigue est sans temps morts. La construction du récit ne permet pas aux lecteurs de se reposer donc clairement on est dans un très bon livre qui à de vrais arguments pour susciter cet engouement qui l'entoure.
Pourtant je m'attendais à une rafale de sensations...LE LIVRE. Cela n'a pas été le cas. J'avais certainement placé la barre trop haut après avoir lu certaines chroniques vraiment des plus élogieuses.

Bref c'est un très livre qui m'a procuré un très bon moment de lecture mais il n'est pas un coup de cœur...





Les Hommes rient des dieux jusqu'à ce qu'ils aient besoin d'eux, Kaz.






« Beaucoup d'hommes t'apporteront des fleurs. Mais un jour tu rencontreras un homme qui voudra connaître la fleur que tu préfères, ta chanson préférée, ton parfum préféré. Et même si il est trop pauvre pour t'offrir toutes ces choses la, cela n'aura pas d'importance, parce qu'il aura pris le temps de savoir des choses que personne d'autre ne sait. Seul cet homme saura gagner ton cœur. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires