menu 2

Mes dernières chroniques

jeudi 5 janvier 2017

pinocchio



   Date de diffusion : du 12/11/2014 au 15/01/2015
Réalisé par : Jo Su Won, Sin Seung Wu
Scénariste :Park Hye Ryeon
Casting : Park Shin Hye -Choi In Ha) - Lee Jong Suk (Choi Dal Po / Gi Ha Myeong), Kim Young Kwang (1987) ( Seo Beom Jo) - Lee Yu Bi (Yun Yu Rae)
Genre : Famille- Fantastique - Romance
Chaîne TV : SBS
Nationalité : Corée du Sud
Format : 20 épisodes de 59 minutes


En l'an 2000,
Gi Ha Myeong mène une vie des plus heureuses aux côtés de ses parents et de son frère Gi Jae Myeong, jusqu'au jour où leur père, Gi Ho Sang, capitaine d'une escouade de pompiers, disparaît soudainement lors d'une explosion d'usine, dans une tentative de sauvetage au cours de laquelle plusieurs de ses hommes trouvèrent la mort. Le corps de ce dernier restant introuvable, les médias s'emparent de l'affaire en faisant de lui leur bouc émissaire. Dans un combat acharné afin d'obtenir les meilleures audiences, la journaliste de MSC, Song Cha Ok, allègue que Ho Sang a survécu à l'explosion et vit désormais caché car se sentant responsable de la mort de ses hommes, ce qui sera à l'origine de tristes évènements au sein de la famille Gi.

Des années ont passé et
Ha Myeong exerce à présent comme chauffeur de taxi. Il est désormais connu sous le nom de Choi Dal Po après avoir été adopté par le grand-père de Choi In Ha, celle-ci se trouvant être la fille de Song Cha Ok et souffrant du syndrome de Pinocchio. Malgré son aversion profonde pour la journaliste Cha Ok en particulier et pour les médias en général, il finira pourtant par développer des sentiments à l'égard d'In Ha. Déterminé à la soutenir dans son rêve de devenir reporter sur les traces de sa mère, Dal Po annonce à tous sa résolution à intégrer également le milieu médiatique.

C'est ainsi que tous deux deviennent de nouvelles recrues pour des chaînes de télévision concurrentes et très populaires, tout comme
Seo Beom Jo, riche héritier ayant développé un lien assez particulier avec In Ha et Yun Yu Rae, autrefois fan d'idoles et usant désormais son caractère obsessionnel et déterminé afin de se démarquer dans cet univers de rivalité et de chasse aux scoops.
Source : mautiljon.com

Drama fini

J'ai adoré ...la première partie de ce drama et je pense que s'il n'avait pas comporté 20 épisodes j'aurais eu un coup de cœur mais la longueur (voir le superflu qui s'installe à partir de l'épisode 12) m'a fait revoir mon jugement.
Comme souvent dans les dramas , on a une idylle qui naît dès le plus jeune âge des héros. Gi Ha Myeong est un garçon qui va connaître un grand malheur dans son enfance. Son père, pompier de profession meurt avec son équipe dans un incendie qu'il essayait de maîtriser. Deuxième drame ; il va être suspecté de négligence et une rumeur portée par un Pinocchio va faire croire à tous que ce dernier a survécu à ses collègues et qu'il se cache. Alors un pinocchio c'est un personnage central dans cette série. C'est un syndrome fictif qui donne le hoquet à toute personne atteinte quand il ment. On pense donc que la parole de ces derniers est infaillible puisque le mensonge est vite démasqué.
Dans les dramas, un malheur n'arrive jamais seul, ainsi donc notre jeune héros voit au même moment sa mère mourir, son frère disparaître...Il échappe lui-même de peu à la noyade. Il est secouru par un vieil homme qui le prend pour son fils décédé.
Vous comprendrez que le postulat est très largement tiré par les cheveux mais bon c'est à peu près le cas de tous les dramas.
A partir de ce moment là, le petit garçon change de nom et devient Choi Dal Po. Il a une nouvelle famille mais le hic c'est qu'il commence à développer des sentiments pour « sa nièce »qui a le même âge.

La vie de journaliste est la toile de fond de ce drama. Car Choi Dal Po et sa nièce Choi In Ha tombent dans cet univers pour des raisons très différentes. C'est l'occasion pour le téléspectateur de découvrir ce monde particulier. J'ai eu du mal à cerner la part du réel et du fictif mais j'ai trouvé bien fichu la manière de camper ce décor.
Le fil conducteur de l'histoire est la vengeance, la justice pour ce père injustement accusé et cette famille déchue.
On ne s'ennuie pas une seconde. Les héros sont placés devant des choix impossibles et on a toujours hâte de connaître la suite. Qui est responsable du drame de la famille de notre héros ? Comment va-t-il gérer les sentiments qu'il porte à sa nièce dès lors qu'ils sont interdits ?...

Le deuxième hic, c'est qu'on a la réponse à bon nombres de ces question à la fin des 2/3 du drama...Et ensuite ?
Pas grand chose...C'est vraiment dommage car Pinocchio est vraiment victime de ce format très rigide de 20 épisodes qui émousse l'intérêt du téléspectateur vers la fin faute de matière intéressante.

Bref, il y a des moments vraiment géniaux. J'ai beaucoup aimé les personnages et les acteurs qui les campaient. L'intrigue aussi était intéressante mais sur la durée, l'intrigue s'essouffle. Quand le mot fin arrive, j'ai vraiment eu l'impression qu'il venait trop tard.


 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires