menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 16 novembre 2016

Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo




  Date de diffusion : du 29/08/2016 au 31/10/2016
Réalisé par : Kim Gyu Tae
Scénariste : Jo Yun Yeong
Genre : Famille - Harem inversé - Histoire - Triangle amoureux - Voyage temporel, Comédie - Drame - Fantastique - Historique - Romance
Chaîne TV : SBS
Nationalité : Corée du Sud
Format : 20 épisodes de 60 minutes











Ce drama est basé sur la nouvelle "Bu Bu Jing Xin" de l'auteur Tong Hua.
Go Ha Jin est une jeune femme du 21e siècle qui, suite à sa rupture avec son copain, se retrouve au bord de la mer. En essayant de sauver un enfant de la noyade, une éclipse apparaît et elle se voit transportée à l'ère Goryeo, pendant le règne de Taejo, le premier roi de cette ère.
Elle devra alors vivre sous l'identité de
Hae Su, cousine de la femme de Wang Wuk, le 8ème prince, et sera ainsi mêlée aux conflits entre les princes Wang.
Source : nautiljon.com


Coup de foudre pour ce drama !

Je ne m'attendais pas à être autant touché par cette histoire. Certes, il bénéficie d'un très bon écho du côté des dramavores mais ce fut aussi le cas de Love by the Moonlight également un drama historique, diffusé au même moment. Je l'ai vu juste avant et même si c'est un drama sympathique, il n'est pas exceptionnel. Pour le coup, je m'attendais à ce même type.

Moon Lovers : Scarlet Heart Ryo est une nouvelle version d'un drama chinois. Une jeune fille Go Ha Jin vivant à notre époque tombe à l'eau en tentant de sauver un enfant. Elle se réveille à l'ère Goryo en plein milieu du bain des princes héritiers de l'époque.
Le début est assez cocasse. Surtout quand on sait qu'il y a une vingtaine de princes héritiers ! Certes on ne les voit pas tous mais la polygamie du roi est une arme politique dont il se sert allégrement.
Celle-ci lui permet de tisser des alliances pour renforcer son règne mais cette multitudes de prétendants au trône crée une concurrence sévère.
Le début du drama joue sur le décalage dans les codes car le personnage féminin est une jeune femme de son temps affranchie du diktat des hommes.
Elle semble s'être réincarnée dans le corps d'une cousine de la femme du 8ème prince. Elle est cependant un femme moderne et sa façon de pensée la distingue. Elle va créer une relation avec chacun des princes.
Le nœud de ce drama c'est vraiment cet amas d'héritiers qui vont tour à tour s'épauler mais aussi se nuire.
Il y a une évolution dans le temps qui est très intéressante. L'histoire se déroule sur plusieurs années. Ainsi, on voit une succession de rois mais à chaque fois ce trône semble être une malédiction (pourtant convoitée). Invariablement le malheur s'abat sur le porteur de cette couronne.

J'ai adoré l'« esthétique » du drama. J'ai rarement vu une telle maîtrise visuelle. Les décors, les cadrages sont éblouissants. J'en ai pris plein les yeux. Il y a une forme de « poésie » dans la manière de filmer. On a l'impression que le soucis majeur est de savoir comment rendre chaque scène inoubliable. Je peux vous dire que pour de multiples scènes ce fut le cas.
Moon Lovers a une charge émotionnelle très forte. J'en suis ressortie vraiment chamboulée. L'histoire, le jeu des acteurs, l'ost...il m'a semblé me noyer sous l’émotion à certains moments.

Je vais finir sur cette magnifique histoire d'amour qui m'aura bouleversée. Les deux comédiens principaux incarnent de manière exceptionnelle ces amoureux maudits. Toutes les scènes où ils se retrouvent m'ont marqué.
J'avais déjà vu Lee Jun Ki qui Wang So, le 4e prince maudit. Je ne l'avais pas trouvé mauvais mais je ne pensais pas qu'il pouvait détenir cette qualité de jeu. Il m'a impressionné. Il recèle autant de lumière que de noirceur. Cet acteur nous offre toutes ces nuances. On a des vraies performances qui ont contribué à mon addiction. Souvent le 1er rôle est le « gentil »de l'histoire. Ici, ce n'est pas le cas et plus l'histoire se dévoile plus on le voit évoluer vers les ténèbres qui l'ont toujours accompagné. Ha jin est un peu sa lumière mais elle aura du mal à la lui procurer.

La fin. La fin...Elle est dure a bien des niveaux...même si les rumeurs laisseraient espérer une saison 2.

Je ne sais pas si c'est à souhaiter (même si je rgarderai forcément) tant ces 20 épisodes frôlaient la perfection.

Ce drama se classe selon émotimère, dans le hors catégorie. Je n'ai pas regardé ce drama. J'ai été transporté en plein milieu d'une fresque épique d'une qualité sans égale pour l'instant.


 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires