menu 2

Mes dernières chroniques

vendredi 4 novembre 2016

Cinderella and the Four Knights


 Date de diffusion : du 12/08/2016 au 01/10/2016
Réalisé par : Gwon Hyeok Chan, Lee Min Wu
Scénariste : Lee Seung Jin , Min Ji Eun, Won Yeong Sil
Genre : Comédie - Romance
Chaîne TV :tvN
Nationalité : Corée du Sud
Format : 16 épisodes de 60 minutes













Eun Ha won est une jeune fille rêvant de devenir professeur comme l'a toujours souhaité sa défunte mère. En l'absence de son père, elle vit aux côtés de sa belle-mère et de la fille de celle-ci, toutes deux bien décidées à lui mener la vie dure. Se retrouvant ainsi seule et ne disposant pas des moyens nécessaires pour financer ses études, elle n'a alors d'autre choix que de cumuler les petits boulots afin de gagner assez d'argent pour prendre en charge ses frais universitaires et s'approcher ainsi de son rêve.

Un jour, elle fait la rencontre de
Kang Hyeon Min, un héritier de chaebol qui en échange d'une certaine somme, lui demande de se faire passer pour sa fiancée lors du mariage de son grand-père, le président du groupe SKY, espérant ainsi ruiner la cérémonie ou tout au moins voler la vedette à celui-ci. C'est ainsi que la route de Ha Won croisera celle du président Kang qui intrigué par le caractère résolu de la jeune fille, lui propose d'intégrer la Maison Sky où vivent déjà trois cousins chaebol.Hyeon Min, l'aîné, est un véritable playboy. Doté d'un caractère arrogant et ayant toujours obtenu tout ce qu'il désire, il n'agit qu'à sa guise et n'accorde que très peu d'importance aux autres. Kang Ji Wun quant à lui est un jeune homme rebelle et solitaire. Ayant grandi dans un milieu très modeste, celui-ci a du mal à accepter sa nouvelle famille et se faire à leur statut. Le plus jeune d'entre eux, Kang Seo Wu, est un compositeur et chanteur populaire plutôt courtois et attentionné. Enfin, Lee Yun Seong est le secrétaire et garde du corps de cette famille, résidant également au sein de la Maison Sky.

Alors que Ha Won se verra ainsi offrir l'occasion de changer sa destinée en intégrant la Maison Sky, saura-t-elle se faire accepter par ces cousins aux personnalités bien particulières ? Mais surtout parviendra-t-elle à réussir la mission confiée par le président Kang, à savoir celle de changer la manière de vivre de ses trois petits-fils et faire d'eux des êtres respectables ?
Source : nautiljon.com



- Drama fini -

Il s'agit d'une variation (très libre) de Cendrillon. Moi qui adore les contes revisités, j'avais placé Cinderella and the four knights tout en haut de ma liste de drama à visionner...et je n'ai pas été déçue.
Le scénario est totalement addictif et malgré des écueils qu'on retrouve souvent dans les dramas, je n'ai pas pu le lâcher.

Récapitulatif des points forts de ce drama.
Le conte de notre enfance est une source d'inspiration mais il est vraiment distordu pour répondre aux attentes de ce drama. Oui Cendrillon est une princesse moderne qui a bon cœur malgré tous les soucis qui lui pleuvent dessus. Oui elle est dans une belle-famille qui est loin de la soutenir et qui lui mène la vie dure. Oui ...mais Cendrillon est une jeune fille moderne...c'est à dire qu’elle ne croit plus au prince charmant (qui n'est d'ailleurs pas si charmant que ça!) et elle a appris à se débrouiller seule et à croire en elle.
C'est une sacrée battante que j'ai adoré. C'est un très beau personnage qu' a très bien interprété Park So-Dam, toute jeune femme de 23 ans. Une actrice dont la fraîcheur est vraiment le plus de cette histoire.
Son personnage est celui d'une jeune fille pauvre qui arrive à charmer le patriarche d'une riche famille par ses valeurs. Il décide de l'embaucher pour qu'elle puisse mettre du plomb dans la tête à ses trois petits-fils. Les trois garçons ont des personnalités bien définies.

Hyeon Min est le playboy des trois. Je dois dire que son charme n'est pas arrivé jusqu'à moi. Il cultive un aspect androgyne, notamment en mettant un rouge à lèvres très visible. Après les goûts et les couleurs...
Kang Seo Wu est le compositeur de musique, l'artiste qui parle de sentiments qu'il expérimente peu. En effet, il n'a jamais été amoureux. C'est une personne fiable et sensible à la fois.
Le dernier, c'est bien sûre le plus craquant. Kang Ji Wun est un bad boy version drama coréen. Il intègre la famille richissime de son grand père très tardivement. Élevé seul par sa mère dans un milieu pauvre, il est le « sanguin ». Il garde de profondes blessures liées à son enfance. Il est le moins policé (pour notre plus grand plaisir) des trois.

Alors les relations amoureuses sont loin d'être simples. Ces trois là vont mené la vie dure à cette jeune fille.
La construction de chaque épisode est tout en tension. A la fin, il y a toujours un cliffhanger qui te donne invariablement envie de te jeter sur l'épisode suivant.
Bref c'est une série que j'ai dévoré.

Pourtant, il y a quand même des éléments qui m'ont ennuyé. C'est vrai que je l'ai dévoré mais il y a un moment où l'action se répète. On tourne en rond. Alors certes, on ne s’ennuie pas paradoxalement mais le scénario aurait gagné à être plus linéaire. Le format de 16 épisodes est un peu long pour moi.

Je vous le conseille ?
Oui mon capitaine ! Malgré ces écueils qui sont la panacée des dramas coréens, je me suis régalée. Les musiques sont magnifiques, les acteurs sont très bons, l'histoire est addictive...Un plaisir à ne pas se refuser !


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires