menu 2

Mes dernières chroniques

mardi 8 août 2017

Le bois dormait de Rébecca Dautremer


Éditeur : Sarbacane
Sortie : 2 novembre 2016


Et donc, un baiser suffirait à secouer ce monde-là ?




Deux personnages, dont l’un semble un prince, s’engagent sur un chemin. Ils bavardent, remarquent un papillon, puis une grenouille, un lièvre, un éléphant… un cavalier – tous endormis. Pénétrant dans les faubourgs d’une ville, ils découvrent cette fois un enfant sur une balançoire, tout un orchestre, un balayeur, deux boxeurs, un roi et une reine – guère plus éveillés. Nul doute, nous sommes dans l’univers étrange de La Belle au bois dormant, mais sans les codes visuels habituels. Inutile de raconter le conte, tout le monde connaît. C’est plutôt l’occasion de jouer avec le lecteur (et le prince du début). Tu crois qu’ils sont morts ? Allons, tu en avais entendu parler ! 100 ans, à ce qu’on dit ? Mais qu’attendent-ils pour se réveiller ? Il n’y en a pas un qui ait envie que ça change… ? Et donc, un baiser suffirait à secouer ce monde-là ? Mais… tu y crois, toi ? 




Rébecca Dautremer est née en 1971 à Gap (05). Elle est graphiste, illustratrice d'albums de jeunesse et professeur. Elle a suivi les cours de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD). Ses professeurs ont tout de suite vu son talent et l’ont encouragée à faire de l’illustration jeunesse.
Son premier livre, La chèvre au loup, a été publié en 1996 aux éditions Gautier-Languereau, suivi d’innombrables succès parmi lesquels : Le géant aux oiseaux, Les deux mamans de Petirou, Une lettre pour Lily la licorne, L’amoureux, Babayaga ou encore l’inoubliable Princesses oubliées ou inconnues. En plus de ses illustrations pour plusieurs maisons d’édition, Rébecca Dautremer travaille aussi pour la presse jeunesse. Elle a une passion pour la photographie.
Source : booknode.com




Je suis fan du travail de cette artiste. J'ai la grande majeure partie des livres qu'elle a édité. Je goûte son univers à 200%. Je ne me dis jamais : « Est-ce que cela va me plaire ? » . Je me laisse toujours guider à travers son dernier voyage les yeux fermés. Le principe du fan !
Et autant dire que j'adore quand elle revisite les contes traditionnelles comme Alice au Pays des merveilles pour ne citer que ce petit bijou.
Là, elle s'éloigne du texte originelle de La Belle au bois dormant pour en proposer une réécriture où il y a un habile chevauchement entre lecteur, narrateur, personnage. Le texte et l'image s'allient pour devenir un moyen de communication dans un triangle éblouissant d'intelligence.
Ainsi le livre se compose toujours d'une page de gauche au crayonné assez sommaire où deux compères sont les narrateurs de cet album. Le plus âgé des deux raconte l'histoire de cette ville endormie. La page de droite tend à montrer ses dires via les magnifiques illustrations de Rebecca Dautremer.


 Le lecteur serait-il ce jeune homme à qui l'on conte l'histoire ?
Non !

Car plus on avance plus on se rend compte qu'il est un des personnages du conte. Ceux de la page de droite. Lui n'est pas endormi, il est juste perdu. Il n'en a même pas conscience.
J'ai adoré !
Tout fait sens et j'ai pris encore une fois un grand plaisir à découvrir toutes les ingéniosités, les clins d’œil dont regorge le travail de cette artiste de talent!
Je ne vous parle même pas des illustrations. On peut les regarder des heures durant et se délecter sans fin de leur qualité.



Bref, je ne vous cache que cet album est bien mis en évidence dans ma bibliothèque et qu'il m'a autant plu qu'à mes des jeunes filles.
Un coup de cœur !
















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires