menu 2

Mes dernières chroniques

mardi 13 septembre 2016

96 La sixième corde de Benjamin Karo

Éditeur : Mitton
Sortie : 22 mai 2016
332 pages






LE futur.
Un ennemi aux traits délicieux
que je n'étais pas prêt à affronter,
de toute évidence...















Certains matins, la vie vous laisse sacrément seul. Seul devant vos choix, avec vos doutes, face à l'avenir et, parfois pire, confrontés à votre histoire. Qu’avais-je décidé cette nuit-là ? Difficile de le dire…, mais je savais que j’avais une semaine pour évacuer douze années de mon passé, une semaine à vivre sans modération, une semaine pour préparer mon futur avec Emma. L’heure était venue de faire une valise, pleine de mes trois meilleurs amis, de Doliprane et de la bande originale du plus capital des road trips de ma vie.



 
Caroline et Benjamin Karo sont frère et sœur, auteurs d'un premier roman "96 - La sixième corde" (2016).

page Facebook: https://www.facebook.com/Caroline-Benjamin-KARO-1017327081650564/
site: https://carolinebenjaminkaro.wordpress.com/

Arnaud a trouvé la femme de sa vie. Il aime profondément Emma et le moment des grands engagements arrivent. Il décide de l'épouser mais avant de le faire, il décide de s'accorder une semaine de « réflexion » et de partir à la recherche de son passé. Avec l'aide de ses trois meilleurs amis, il s'engage dans un voyage ou il retrouvera les femmes qui ont compté dans sa vie.

L'idée du road-trip antre amis est un bon fil conducteur tout comme j'ai aimé cette idée de l'homme qui décide de visiter son passé avant de se construire un avenir. Ça c'est l'analyse « littéraire » de la forme car sur le fond, j'adhère moins au postulat de départ.

Explication :
Je pense que ce livre, par ailleurs très bien écrit et avec lequel j'ai passé un très bon moment provoquera forcément deux réactions. La première c'est ce que j'évoquais précédemment. Le voyage dans son passé est le rêve de beaucoup . Ainsi on sait qu'on avance plus ou moins bien selon que notre passé nous encombre, nous fait hésiter...Bref, c'est la part invisible de chacun mais qui nous définit fortement si ce n'est majoritairement.
Il y a une forme de relation particulière aussi avec les amis qui m' a plu. Ils sont un peu le pont entre le passé et le présent. Tantôt accélérateur tant freinant, encombrant Arnaud.

On sent que les auteurs sont très bienveillants à l'égard du personnage principal et le lecteur le perçoit souvent comme un grand enfant.
Tout cela est très bien fichu mais j'arrive à la deuxième forme de réaction que ce livre déclenchera. La femme en moi a très vite tiqué sur le désir d'Arnaud. En effet le « futur marié » décide de revoir toutes les femmes qui ont jalonné sa vie.

Pourquoi ?
Est-ce un test comparatif pour être sûre d'avoir la bonne ?

L'idée même de ce road trip déplaira à toutes les romantiques. J'ai eu du mal à dépasser à cela. Toutes les rencontres m'ont mise mal à l'aise. Est-ce une façon de solder les comptes avec certaines ? Tout cela manque beaucoup de respect et m'a donné l'image d'une personnage assez antipathique .

Bref. J'ai aimé lire ce livre pour son style fluide, malicieux et nostalgique mais l'histoire et le personnage principal m'ont énervé. Certainement que la grande amoureuse que je suis a trouvé que le comportement d'Arnaud pouvait peut-être le rassurer sur ses choix futurs mais il saccageait fortement la notion même d'amour.

2 commentaires:

  1. Coucou !
    Alors j'aurais pu me laisser tenter par ce livre au résumé intéressant mais vu l'attitude désagréable de l'auteur avec de nombreuses blogueuses qui avaient un avis négatif sur son ouvrage, je vais passer mon tour. Il ne s'est pas fait une bonne publicité sur les réseaux sociaux le monsieur !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Gabyelle! Pour ma part, les contacts n'ont pas été mauvais mais le livre est particulier. Le style est agréable lais l'histoire est particulière...

      Supprimer

Laissez vos commentaires