menu 2

Mes dernières chroniques

mardi 9 mai 2017

Une braise sous la cendre, Tome 2: Une flamme dans la Nuit de Sabaa Tahir


Éditeur : Pocket Jeunesse (PKJ)
Sortie : 18 novembre 2016



Laia et Elias
se dirigent tant bien que mal vers le nord ...


Une Torche Contre La Nuit emmène les lecteurs au cœur de l'Empire, alors que Laia et Elias se dirigent tant bien que mal vers le nord pour libérer le frère de Laia des horreurs de la prison de Kauf. Pourchassés par les soldats de l'Empire, manipulés par le Commandant, et hantés par leurs passés, Laia et Elias doivent être plus rusé que leurs ennemis et se confronter à la traîtrise de leurs propres cœurs.

Dans la cité de Serra, Helene Aquilla se retrouve liée à la à volonté du sadique nouveau leader de l'Empire, Marcus. Lorsque sa loyauté est remise en question, Helene doit accepter une mission pour faire ses preuves - une mission qui, au contraire, pourrait bien la détruire.


 
Sabaa Tahir est née à Londres mais elle a grandi dans le désert Mojave en Californie, au sein du petit hôtel de 18 chambres tenu par sa famille. Diplômée de UCLA, Sabaa Tahir a d'abord travaillé au service international du Washington Post. Trois ans plus tard, elle a l'idée de son premier roman Une Braise sous la cendre et décide de se consacrer à l'écriture. Elle vit désormais près de San Francisco avec son mari et ses enfants.

Cliquez sur la couverture pour accéder à l'article.


- Lecture finie -

Une suite que j'ai acheté dès sa sortie et je peux vous dire qu'elle est juste géniale. Sabaa Tahir est une conteuse., dans le sens littéral. Vous vous asseyez, vous ouvrez le livre et ses mots vous transportent. Elle m'a proposée une histoire qui m'aura fait voyager et frémir.

Elias et Laya ont une quête et celle-ci sera le fil conducteur de ce récit. Il s'agit de délivrer le frère de notre héroïne, Darin emprisonné dans l'une des prisons les plus terribles de l'Empire.
Rien qu'en sachant cela, je frémissais par avance. Ce livre tout comme le premier est d'une noirceur très palpable.
Il n'y a pas de happy end. Très tôt j'ai compris que l'univers de cette auteure ne proposait le bonheur qu'en option. Pourtant tout semble juste. On a une histoire à l'allure d'un conte moderne qui emprunte beaucoup au récit d'initiation et au mythe. On a l'impression de voir se dérouler la destinée de nos héros.
Il me semble que le mot de quête correspond bien au récit. La vie semble avoir cette apparence. Elle n'a pas à être heureuse ou triste. Elle doit simplement être accepté, en espérant y trouver un sens avant de trouver la mort au bout du chemin.

Ainsi, il n'y a pas de romance. Enfin je n'irai pas jusque là, Elias et Laya sont dans une relation très forte mais elle n'est pas exclusive. Ainsi l'ancien masque voue un attachement très ressemblant à l'amour pour Hélène devenue La Pie de l'Empire. Quant à Laya, elle ne cherche pas à succomber au charme du beau jeune homme comme on le découvrira.

Il y a trois choses qui font de ce livre un énorme coup de cœur.

Le premier est l'univers de Sabaa Tahir qui m'a complètement envoûté. Elle a planté le décors de ce livre dans un Empire qui emprunte beaucoup à l'antiquité grecque et romaine. C'est pourtant un récit qui s'inscrit dans un univers fantasy. Le décors fait d'ailleurs beaucoup penser aux mythologies antiques. On oscille avec un univers « très réaliste » fait de rigueur militaire, complot, politique et un univers totalement fantastique. Les deux ne sont pas opaques. Ils se mêlent et cela donne un cadre complètement fascinant et envoûtant.

La deuxième chose est la galerie de personnages proposées. Je parlais de destinée. C'est bien avec cette carrure là que les personnages se dévoilent. Elias et Lalya mais aussi le destin cruelle qui attend la Pie de L'Empire ou celui tout aussi sanguinaire de l'empereur. Même les personnages plus secondaires sont créés dans cette optique. Cela leur donne une prestance et une importance à tout ce monde. Chaque fois qu'un nouvel arrivant fait avancer le récit, il est important. C'est assurément un talent dans la construction de l'histoire de proposer une trame narrative de cette qualité. J'ai rarement vu une construction de personnages aussi dépendante les uns des autres. L'histoire ne peut avancer sans chacun d'eux. C'est peut-être assez flou si vous n'avez pas lu le premier tome mais cela ressemble beaucoup à un puzzle. Chaque intervenant ressemble à une pièce. Elle peut-être toute petite mais elle reste un élément primordiale pour la compréhension du tout.

J'en viens donc à mon troisième point. Ce livre est un coup de cœur car l'histoire et sa construction sont juste bluffantes. Je n'ai rien vu venir. Certes, on démarre le récit avec nos deux héros à la recherche du frère de Laya mais ne vous attendez à une aventure linéaire. Bien sûre je ne vous dirais rien. Ce récit est tellement novateur et original que vous ne verrez rien venir...Je n'ai pas pu me dire : j'ai aimé ou je n'ai pas aimé ceci ou cela. J'ai seulement eu la sensation d'être scotché.

Bref, une suite qui est inclassable tout comme le 1er tome. Je crois cependant que j'ai encore plus apprécié le talent de Sabaa Tahir.

« Ne te ferme pas à ceux qui tiennent à toi parce que tu penses que tu vas leur faire du mal – ou qu’ils t’en feront. À quoi bon être humaine si c’est pour ne rien ressentir ? »



Le champ de bataille est mon temple. La pointe de la lame est mon prêtre. La danse de la mort est ma prière. Le coup fatal est ma délivrance. Je ne suis pas prêt à mourir. Pas encore. Pas encore.




L'échec ne te définit pas. C'est ce que tu fais après avoir échoué qui détermine si tu es un chef ou une rien du tout. »

2 commentaires:

  1. Je ne comprends pas pourquoi je ne l'ai pas encore lu alors que je l'ai acheté dès sa sortie et que j'avais adoré le premier tome.
    Tu m'as donné envie de retrouver Elias et Lalya. Pas ce week-end mais très très vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On laisse certaines petites pépites de côté, pour être sûre d'être dans le bon timing et d'en profiter au maximum!
      Il vaut vraiment le détour.

      Supprimer

Laissez vos commentaires