menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 18 mai 2016

Mon cher stagiaire d' Anouk Laclos

Éditeur : Calmann-Lévy
Sortie : 01 / 06/ 2016
312 pages






  Anouk laisse sa chance à Andrew dont la soif d’apprentissage va se révéler troublante…






Une pétillante quadra devenue veuve avant l’heure se voit confier les reines de l’empire de champagne Van Styn.
Un jeune étudiant américain à l’ambition débordante et au charme fou rêve d’y faire un stage.
Anouk laisse sa chance à Andrew dont la soif d’apprentissage va se révéler troublante…
Entre bulles de champagne et déplacements professionnels de rêve commence alors une initiation enivrante aux plaisirs à la française, mais jusqu’où Anouk osera-t-elle aller ? 

 
Anouk Laclos a dirigé plusieurs entreprises dans le secteur du luxe, avant de tout abandonner pour se consacrer à l’écriture et à l’amour. Mon cher stagiaire est son premier roman, écrit sous pseudonyme.

 
Mon cher stagiaire est une
romance érotique
qui se passe dans le milieu du champagne.
Alors je vais reprendre ces deux termes.

Le premier : romance.
Anouk est une jeune et belle quarantenaire. Alors certes, elle n'est plus dans sa première jeunesse mais force est de constater qu'elle plaît énormément. Veuve et déçue par feu son mari, elle tombe sous le charme de son jeune stagiaire américain.
J'ai beaucoup aimé son personnage. C'est à travers son regard qu'on suit cette histoire. La plume est vive, le style est fluide, simple tout en étant recherché, à l'image de ce personnage. On a envie de connaître Anouk. Je l'ai trouvé fort sympathique.
J'ai beaucoup moins apprécié Andrew. Autant Anouk m'a semblé être un personnage creusé avec une vraie psychologie , autant le jeune Américain m'a semblé très superficiel et artificiel. C'est le point faible de cette romance. Car comment accrocher la lectrice quand l'un des deux protagonistes est aussi fade. On a une femme accomplie qui a su dépasser beaucoup de malheurs avec dignité et en face d'elle, on a un personnage creux, sans relief. Honnêtement, je n'ai pas compris ce qu'Anouk a pu trouver à cet « amercian beauty ». La jeunesse du stagiaire loin de mettre du piquant, de l'interdit, l'a desservi et décrédibilisé. Pourtant, s'il était bien un écueil à éviter, c'était bien celui-là...

Pour ce qui est de l'érotisme, il est loin de vous émoustiller.
Il faut dire que le stagiaire a un charisme inexistant donc les scènes érotiques sont à son image.
Je suis assez déçue de ma lecture parce que j'ai beaucoup aimé le style de cette auteure qui vaut vraiment le détour mais hormis le personnage principal et sa plume beaucoup de choses m'ont semblé raté. Il en est ainsi d'Andrew mais même la trame narrative aurait pu être plus travaillée. Elle accumule les clichés. Le dénouement est quasiment prévisible dès les premières pages.

Bref. Je ne sais que vous dire, sinon qu'Anouk Laclos est une auteure que j'ai eu plaisir à lire mais l'histoire qu'elle nous raconte aurait mérité d'être plus étoffée pour être vraiment marquante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires