menu 2

Mes dernières chroniques

dimanche 15 mai 2016

Carnet de bord #10


Deuxième semaine que je suis dans ma nouvelle maison et je goûte ENFIN à un peu de tranquillité...ça fait du bien !

 Vous pouvez retrouver tout ces Gifs sur les sites(recommandé): Sur Google+: valerie 06, patrizia orchidea,Raul FALCON FALCON,ciel bleu,zorha b,Michel THUNDER,piotr Salvaje,coeur de loup ange,Marçal...


Je vais certainement en profiter pour améliorer un peu le look du blog mais sans pression. Le mot d'ordre de ce week end : c'est la détente ! ...Et je ne vais pas me faire mentir.

Toujours pas de coup de cœur. Je commence un petit à désespérer. Alors certes, j'ai eu de bons moments mais pas de saut dans l'émotimètre. Si vous en avez eu de votre côté : je suis toute ouïe...
Très bonne semaine.
Des bises !


 
   ...lus  

Avec douze chiens de l'enfer à ses trousses, Charley enceinte se réfugie dans le seul endroit où elle pense être protégée: les sous-sols d'un couvent abandonné. Mais après des mois à être y être enfermée, Charley est prête à exploser. Aux sens propre et figuré puisqu'elle a approximativement la taille d'une baleine échouée. Heureusement, un nouveau cas retient son attention, un meurtre en relation avec l'endroit même où ils se sont mis à l'abri. Le meurtre vieux de dix ans de la nonne qu'elle voit dans les ténèbres est ce qu'il fallait à Charley pour ne plus broyer du noir.

Charley a interdiction de sortir de ce lieu sacré. Alors que les chiens de l'enfer enragés ne peuvent pas pénétrer sur ce sol béni, ils peuvent cependant se cacher à la lisière. Mais une équipe entière est sur le qui-vive, particulièrement Reyes. Et si Charley ne le connaissait pas, elle jurerait que Reyes tombe malade. Il devient de plus en plus chaud à chaque jour qui passe, sa chaleur brûlant la peau de Charley à chaque fois qu'il s'en approche, mais naturellement, il jure que tout va bien.

Alors que l'équipe cherche des renseignements sur Les Douze, Charley veut juste des réponses et n'arrive pas à les obtenir. Mais tous les amis autour d'elle finissent par l'aider. Ils la persuadent encore plus que toutes ces nouvelles relations dans sa vie ont été attirés à elle, comme si ils faisaient partie du scénario depuis le début. Mais les bons sentiments ne durent pas car Charley est sur le point de recevoir une surprise de la part de sa folle, déroutante et supernaturelle existence...
La jolie Pamela qui - allez savoir pourquoi - voulait devenir geisha, grandit dans un pavillon à Melun-Sénart. Autant dire que ce n'était pas gagné d'avance. Pendant ce temps, après une enfance morose rythmée par les épisodes de la série Kung Fu, le jeune Thad fini par devenir un homme... de main. Leur histoire vous apprendra que pour trouver l'amour, il faut d'abord se connaître soi-même et en passer par maintes aventures et autres rebondissements au pays du Soleil levant. 


Lecture en cours
 
Pour Brysen, l’amour, ce n’est clairement pas au programme. Sa vie est bien tropremplie pour y caser un homme. Car, en plus de ses cours à la fac et de son job de serveuse, il faut aussi qu’elle s’occupe de sa famille qui part à la dérive depuis que sa mère dépressive a décidé de se soigner à la vodka. Non, vraiment, elle n’a pas le temps de s’amuser. Et encore moins de s’amuser avec Race, le frère de sa meilleure amie, dont la simple vue embrase tous ses sens. Elle ne doit surtout pas craquer, d’autant plus que le beau blond est aussi sexy que dangereux, et on murmure dans The Point qu’il est le nouveau roi de la ville… Alors, à chaque fois qu’elle le croise, Brysen met un point d’honneur à être aussi désagréable et méprisante que possible. Mais manifestement, il en faut plus que ça pour décourager Race. Et elle sait pertinemment que, lorsqu’il se décidera à passer à l’attaque, elle ne sera pas de taille à résister.

  ...chroniqué
Cliquez sur la couverture
pour lire la chronique




   ...reçus (SP)
Babelio



  ...acheté
Une rencontre poétique et audacieuse autour de l'un des romans contemporains les plus élégants Soie, c'est une histoire. Elle commence avec un homme qui traverse le monde et finit au bord d'un lac silencieux. L'homme s'appelle Joncour. Le lac, on ne sait pas. On pourrait dire que c'est une histoire d'amour. Mais si c'était seulement ça, ça ne vaudrait pas la peine de la raconter. Illustrer Soie, c'est mettre une image sur le visage de Joncour mais pas sur celui de la mystérieuse inconnue, là-bas, au Japon. Ni sur le lac. C'est mettre des images sur un ver à soie long d'un kilomètre, une cigarette qui parcourt le monde, une folle scène d’amour, Flaubert, un éléphant et un catalogue d'objets rescapés d’un incendie. C'est mettre une image sur la fidélité envolée, l'amour en silence, les désirs et les souffrances. Des images partout qui re-racontent, à leur manière, une magnifique histoire.



Kim Ji Hyeok est un homme ayant vécu sans parents et mené sa vie en étant constamment traité avec mépris. Un jour, il fait la rencontre de Hong Dal Suk, gérante d'un petit restaurant dans un marché traditionnel. Aussitôt, il la considère comme sa propre mère et décide de prendre en main sa vie en travaillant dur afin d'ouvrir son propre magasin au sein de ce marché.

Cependant,
Ji Hyeok découvre qu'il est en réalité le fils caché d'une famille aisée possédant la plus grande entreprise coréenne : la compagnie Hyunsung. Réalisant aussi qu'il a été évincé pour des intentions peu nobles, celui-ci fera dès lors tout pour prendre sa revanche sur les hommes de cette compagnie, jusqu'au jour où il rencontre So Mi Ra dont il tombe follement amoureux.






Cette histoire est basée sur la Bible et l'histoire entre les deux frères Cain et Abel. Lee Cho In est un docteur talentueux qui a tout ce qu'il veut, tandis que son frère Seon Woo, est jaloux vis-à-vis de son frère, qu'il accuse d'avoir toute l'attention de leur père, d'avoir plus de reconnaissance dans le domaine médical et d'avoir volé la fille qu'il aime.
Source : natujilon


 


Cliquez sur la couverture
pour lire 'article.


 http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2016/05/tag-dragon-loyalty-award.html
 http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2016/05/lachronique-selectionne-ce-mois-ci.html
 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires