menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 23 novembre 2016

L'Héritage de la Dague Noire, Tome 1 : Baiser de Sang de J.R. Ward

Éditeur : Milady
Sortie : 21 octobre 2016




Paradise, fille de sang du Premier Conseiller du roi, est prête à se libérer du carcan de sa vie d’aristocrate ...



 


Paradise, fille de sang du Premier Conseiller du roi, est prête à se libérer du carcan de sa vie d’aristocrate. Sa stratégie ? Rejoindre le programme du centre d'entraînement de la Confrérie de la dague noire et apprendre à se battre elle-même, à penser par elle-même... à être elle-même. C'est un bon plan, jusqu'à ce que tout aille mal. Les cours sont durs, les autres recrues sont plus des ennemis que des alliés, et il est clair que le Frère en charge, Butch O’Neal, alias le Destructeur, a de sérieux problèmes dans sa vie.
Et tout cela, c'était avant de tomber amoureuse d'un de ses camarades.
Craeg, un civil, ne représente rien de ce que son père voudrait pour elle, mais tout ce qu'elle attend d'un mâle. Alors qu'un acte de violence menace de détruire le programme entier, et que l'attraction érotique entre eux grandit, Paradise va être testée d'une manière qu'elle n'aurait jamais pu imaginer, la faisant se demander si elle est assez forte pour imposer son pouvoir... sur le champ de bataille, comme dans sa vie.


(Traduction Forum BdP – merci à elles)




https://1.bp.blogspot.com/-ZSJY5_KLq3Y/VbFPNtwSuZI/AAAAAAAAKrw/EPfNMEgpzuY/s200/ward.jpg
 
Née dans le Massachusetts, Jessica Rowley Pell Bird tenait un journal intime et écrivait quantité des nouvelles pendant son enfance. L'été avant son entrée à l'université, elle écrivit son premier roman, une histoire d'amour. Diplômé d'histoire de l'art et d'histoire avec une spécialisation sur le Moyen Age, elle suit ensuite un cursus de droit et travaille dans la santé : elle passe ainsi plusieurs années à la tête du personnel d'un des premiers centres universitaires médicaux du pays.

Pendant longtemps, elle écrivit seulement pour son plaisir mais a toujours consideré qu'une journée idéale serait celle passée en face de son ordinateur en compagnie de son chien et avec une tasse de café. Un jour, son mari réussit à la convaincre de trouver un agent et Leaping Hearts est publié. Elle écrit sous deux nom. Elle a signé plusieurs romans "isolés" sous le nom de Jessica Bird qu'elle utilise aussi pour la série The Moorehouse Legacy. Sous son nom de plume J.R. Ward, elle a imaginé un cycle autour d'une confrérie mystérieuse : La Confrérie de la dague noire. 

Fan de J.R. Ward, j'attendais beaucoup de ce livre car je dois avouer que mes dernières lectures de cette auteure ne m'ont pas convaincues.

Donc, j'attendais beaucoup de sa série spin-off. Celle-ci parle des futurs recrues de La Confrérie de la Dague Noire. Les héros de la série originelle deviennent les instructeurs de ces jeunes vampires. Alors je dois dire que j'ai adoré les p'tits nouveaux et un peu moins les anciens.

Je suis peut-être un peu dure mais je crois que c'est toujours le cas qu'on a beaucoup apprécié quelque chose et que l'on se rend compte du délitement de la série. Je pense qu'une auteure doit savoir arrêter avec une série, des personnages même si ceci ont eu du succès et qu'on y est attaché.

Ça sent le réchauffé du côté des frères de la Confrérie. Pour ceux qui ne les connaissent pas, il s'agit de tous les personnages de la première série de J.R. Ward qui a fait son succès. Elle les replace mais on sent un essoufflement qui m'embête. On avait des supers personnages marquants qui ont su générer énormément de fans (dont je suis). Quand je les vois dans tous les derniers tomes, je le regrette. Ici par exemple Butch et Marissa qui avaient eu un si beau tome ont une histoire tiède qui m'aura déçue.

Bref, c'est le bémol du livre.

Par contre les p'tits nouveaux vont relancer votre intérêt. Il y a tout une nouvelle élite composée de vampires très différents les uns des autres (même si on sent quelques similitudes avec les Frères... on ne s'en défait pas si facilement). Dans tous les cas, ils m'ont captivé et je suis impatiente de découvrir leurs aventures. Le premier tome est un bon début.
Il y a d'abord Craegg le roturier qui a vu toute sa famille décimée par les éradiqueurs et qui profite de l'opportunité d'intégrer la Confrérie pour se venger.
De l'autre, il y a Paradis (et oui c'est bien son prénom!). C'est la fille du 1er conseiller du roi. Autant vous dire que ces deux là n'ont rien en commun sinon une puissante alchimie. Là toute la magie de J.R. Ward a fonctionné et tous les passages où on les retrouve sont géniaux.
Je suis partagée car il y a au final deux histoires qui s'entrelacent. Celle de Butch et Marissa qui ne m'aura pas convaincue. J'ai senti qu'ils étaient une figure imposée mais qu'il n'apportait pas grands choses de nouveaux. Pire j'ai trouvé que les personnages manquaient de charisme. J'aurais préféré garder le si beau couple qu'il formait dans ma mémoire.
Par contre l'entrée de tous les personnages de la série spin-off est réussie.

Je soulignerai cependant une autre petite déception. J.R. Ward nous a souvent habitué a des pavés de plusieurs centaines de pages. Ce n'est pas le cas ici et c'est dommage car par exemple la fin, le dénouement auraient mérité un plus long traitement.

Bref, je suis mitigée. J'ai beaucoup aimé la romance de ces nouvelles recrues mais j'ai été déçu de retrouver Butch et Marissa de cette façon.

 
"... Et si tu décides demain, dans une semaine...dans un an...que ce n'est qu'une passade ou que tu devrais sortir avec quelqu'un de plus classe que moi, je n'y survivrai pas. Cela me mettrait à genoux sans espoir de me relever. Alors laisse-moi partir, OK ? Mets un terme à mes souffrances... laisse-moi partir." 

 
- Je ne devrais pas te toucher ainsi, dit-il à voix basse.
Non, se dit-elle. Il ne devrait pas.
- Ne t'arrête pas.
Il leva la tête et croisa son regard.
- Ce n'est pas une bonne idée.
Pas tu tout. Vraiment, absolument pas.
- J'ai l'impression d'être ivre.
Craeg ferma les yeux et grimaça.
- Il faut que je m'arrête.

1 commentaire:

  1. J'ai le même avis mitigé que toi sur ce premier tome spin-off. Et sur l'évolution de la série. Parfois, j'ai carrément l'impression que l'auteur a fait du copié-collé de personnages : le perso du dealer (Affhres ?), c'est le nouveau Révérend, par exemple. Ça sent vraiment le réchauffé par moments, et, tu as raison, c'est particulièrement pénible quand on a vraiment apprécié les premiers tomes.
    Je n'avais pas été convaincue par sa série "les anges déchus" (ma sœur a aimé, par contre, donc je ne dis pas que c'est nul, non plus), que j'avais laissé tomber au bout du premier tome.
    Même ce tome-ci, malgré quelques moments chouettes, je l'ai moyennement aimé. J'ai trouvé pas très convaincantes, pas très plausibles, les scènes de sélection des candidats. Il me semble que c'est une drôle de manière de procéder. Mais ce n'est qu'une opinion personnelle.
    Je préfère relire les 3-4 premiers tomes, et d'ailleurs, je le fais régulièrement.

    RépondreSupprimer

Laissez vos commentaires