menu 2

Mes dernières chroniques

dimanche 17 janvier 2016

Unbroken Tome 3 : Untouched de Melody Grace

 
Carina McKenzie, la sœur de Juliet, est tout son contraire. Elle est le prototype de la fille toujours impeccable, celle qui babille dans une robe élégante avec les filles les plus enviées, celle qui a planifié dès l’enfance son riche et beau mariage avec un garçon bankable, la grande sœur égoïste superficielle.




Carina McKenzie, la sœur de Juliet, est tout son contraire. Elle est le prototype de la fille toujours impeccable, celle qui babille dans une robe élégante avec les filles les plus enviées, celle qui a planifié dès l’enfance son riche et beau mariage avec un garçon bankable, la grande sœur égoïste superficielle. Jusqu’au jour où son fiancé idéal lève la main sur elle sans raison. Désespérée, elle s’enfuit, rassemblant les miettes de ses rêves brisés, pour se réfugier dans le seul endroit où elle se sentira en sécurité : Beachwood Bay. Garrett Sawyer, l’associé d’Emerson qui a repris le bar, est un vrai tombeur ! Chaque jour apporte son lot de nouvelles conquêtes, auxquelles il n’accorde que trois nuits maximum. Ensuite il les quitte, par peur de s’attacher. Quand Carina débarque en pleine nuit dans la maison de la plage où il loge, il se laisse toucher par sa détresse. Pourtant, il ne veut pas que cette fille à la beauté singulière le séduise, et refuse de profiter de sa fragilité. Après une terrible déception, il s’est juré de ne plus jamais tomber amoureux, pour ne plus jamais revivre les épreuves dont il est sorti à grand peine. Mais la passion ne suit aucune logique…



Cliquez sur la couverture
pour lire les autres chroniques de la série. 
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/beachwood-bay-tome-05-untouched-melody.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/beachwood-bay-tome-1-unbroken-de-melody.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/beachwood-bay-tome-15-untamed-hearts.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/beachwood-bay-tome-2-unafraid-de-melody.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/09/unbroken-tome-3-untouched-de-melody.html


 
Melody Grace a 28 ans et vit en Californie. Elle est passionnée de littérature et affectionne particulièrement les histoires qui finissent bien. Après avoir passé sa jeunesse à dévorer des livres, elle se lance dans l’écriture de romans, et signe avec succès Unbroken, sa première œuvre. Son roman se retrouve en tête des ventes sur le web aux États-Unis dès la semaine de sa sortie.


- Lecture finie -


Unchained est le troisième tome de la série Beachwood Bay de Melody Grace. La romance porte sur Garett, le meilleur ami de Brit (l'héroiïne du tome 2) et de Carina, la sœur de Juliet (l'héroïne du tome 1).

Carina se retrouve à Beachwood Bay,
dans la maison de son enfance
pour fuir un fiancé violent
et une vie dont elle ne veut plus.

Pourtant elle s'est longtemps plu dans une vie huppée faite d'apparence et de faux semblant. Elle a cultivé jusqu'à se perdre tous les artifices qui mettaient en avant sa plastique avantageuse. Fiancée à un riche homme d'affaire, sa vie correspond à tous les buts qu'elle s'était fixée. Sauf que tout cela n'est qu'apparence. La réalité, c'est que Carina ne veut pas rester avec un homme violent qui ne voit en elle qu'une jolie femme à exposer aux soirées mondaines.
Elle quitte soudainement tout cela pour se réfugier à Beachwood Bay dans la maison de son enfance mais celle-ci est dorénavant occupée par Garrett. Ce personnage apparaît dès le début de la série. C'est un serveur blasé, bel homme et qui le sait. Il consomme les femmes et sa devise c'est « jamais plus de trois fois » avec l'une d'elle.
La rencontre entre ces deux là est explosive. Aucun des deux n'apprécient ceux que l'autre représente. Garrett voit Carina comme une garce superficielle et elle le voit comme un coureur de jupons sans conscience. Ils vont bien entendu revoir leur opinion...
J'aime beaucoup la plume de Melody Grace. Elle est de celle qui accroche. On est emporté par cette histoire. Elle fait parler tour à tour Carina et Garrett comme souvent en romance.
On a des personnages tout aussi fort que dans les deux premiers tomes. J'ai particulièrement aimé le début du roman avec Carina qui se rend compte de la vacuité de ses espérances qui cachait surtout un profond mal être. La peur et le courage qui seront ses compagnons pour ce nouveau départ sont de très bon moment de lecture . L'auteure impose vraiment une héroïne forte, fragile et assurément attachante. Derrière cette romance, il y a vraiment la (re)construction d'une vie. Une deuxième chance...à l'image de sa relation avec sa sœur, Juliet.
Garrett est aussi un beau personnage même s'il sort très (trop) vite de son rôle de bad boy. C'est un vernis un peu trop superficiel que Carina arrive vite à ôter.

- Bref -

Une très belle romance. Certes, il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Il y a tous les éternels ingrédients de la romance New Adult mais la plume de Melody Grace est vraiment bonne et elle vous assurera un moment de lecture.

    — Mais je ne sais même pas par où commencer, je soupire, écrasée par le poids de mon indifférence, pendant toutes ces années.

— Par le début, suggère-t-il, avec un sourire malicieux. Aujourd’hui. Le premier jour du reste de ta vie.

— Quoi, tu me donnes des leçons de sagesse maintenant ? je réplique, l’anxiété encore à fleur de peau.

— Ne me tente pas, répond-il, un peu moqueur, un brin solennel. Tout voyage commence par un premier pas. La seule chose dont tu dois avoir peur, c’est de la peur elle-même.




Garrett est la meilleure chose qui me soit jamais arrivé.

Tu vas renoncer et t’en aller sans même te battre pour ce qui est à toi ?

J’inspire profondément, puis fais demi-tour et traverse la maison en sens inverse. Garrett est assis, avachi sur le banc, tête entre les mains, et il se redresse en sursautant quand je déboule sous le porche.

— Carina…

— Une raison, donne-moi une raison, je dis avec férocité, et dans ma tête, ça va à toute vitesse. Et s’il te plaît, évite-moi cette rengaine du mec « je couche et je quitte ». Je te connais, je sais tout de toi, j’insiste. Alors, comporte-toi en homme et avoue-le ! Reconnais la vérité, tu as des sentiments pour moi. Ce qu’il y a entre nous, ça compte pour toi. Voilà pourquoi tu as décidé de fuir.

Lentement, Garrett se lève.

— Je t’en prie, Carina, tu dois me croire…, dit-il entre ses dents, comme écartelé. Ne rends pas les choses plus difficiles qu’elles ne sont déjà. Nous avons pris du bon temps, mais ça doit s’arrêter là. C’est terminé entre nous.


— Non ! je m’exclame, en secouant frénétiquement la tête. La colère à présent coule comme un torrent furieux dans mes veines, gonflé par la terreur inconcevable qu’il puisse vraiment faire ça, jeter notre relation et tout ce que nous avons partagé aux oubliettes, comme si ça ne voulait rien dire du tout.

Tout ça ne tient pas debout.

— Je te l’ai dit, un jour, je ne laisserai plus personne, jamais, régenter ma vie. Donc tu ne peux pas décider comme ça que c’en est fini de nous, tu dois me fournir une raison, j’insiste, en élevant la voix, emportée par la passion. Explique-moi pourquoi tu fais ça, c’est tout. Dis-moi que tu as peur, ou que tu as besoin de temps, mais ne t’avise surtout pas d’essayer de me faire croire que c’était pour le fun, parce que toi et moi, nous le savons, c’est faux. Je te connais, Garrett, je proteste, et je tremble à cette vérité. Tu as des sentiments pour moi, alors n’essaie pas de prétendre le contraire !

— C’est ce que tu veux, Carina ? s’exclame finalement Garrett en me faisant face, le regard torturé. Tu veux que je te dise ce que je ressens ?

— Oui ! je crie, au bord du désespoir. Je ne veux que la vérité, c’est tout !

— Putain Carina, tu me tues, voilà ce que je ressens !

Je recule, sous le choc. Le visage de Garrett exprime une passion dévorante, sa voix résonne d’une rage absolue.

— Je ne sais plus où j’en suis, dans ma tête, j’ai envie de toi à chaque minute ! Et il s’élance soudain vers moi, m’attrape par les bras et me plaque contre le mur. Le bleu de ses yeux étincelle d’une profonde douleur. Une fois rassasié de toi, je pensais pouvoir t’effacer de mon esprit, que tout ça s’estomperait. Je serais libre. Mais jamais je n’en aurai assez de toi !

Il se colle à moi et ses lèvres s’écrasent sur les miennes pour un baiser plein de rage. Un baiser qui n’a rien de tendre, brutal et torturé, mais en une fraction de seconde, mon corps s’abandonne au sien. Je me cambre, m’accroche à lui, soupire à la puissance de son corps brûlant contre le mien, alors qu’il m’étreint, me presse contre lui et de nouveau me plaque contre le mur froid.

Il m’embrasse comme un homme en train de se noyer, et qui s’accroche à la vie.

Et soudain, il me lâche. Il s’arrache à moi et marmonne un juron.

— Tu n’as pas le droit de vouloir arrêter, je dis, déterminée, en retrouvant ma voix. Tu ne vois pas ce qui se passe, quand tu me touches, quand tu m’embrasses ? Tu ne vois pas combien c’est important ? Pourquoi refuses-tu de le voir ?

— Parce que je ne peux pas faire ça ! s’exclame Garrett en revenant vers moi, le visage décomposé par le conflit qui l’agite. Qu’est-ce que tu crois ? Que j’ai envie de te repousser ? De te faire souffrir ? Oh, Carina, te dire ça, c’est une souffrance comme je n’en ai jamais ressenti.

— Alors pourquoi le fais-tu ? je réplique, au bord des larme




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires