menu 2

Mes dernières chroniques

mercredi 17 août 2016

Psi-Changeling Tome 13 : Le bouclier de givre de Nalini Singh

    Éditeur : Milady
    Sortie : 22 avril 2016
    480 pages



Ayant rebâti sa vie après le ‘’traitement’’ médical qui a violé son âme et cherché à détruire ses facultés, Ivy devrait fuir en courant la Flèche aux yeux froids comme le givre d’hiver. Mais Ivy Jane n’a jamais fait ce qu’elle aurait dû...







    Assassin. Soldat. Flèche. Voilà ce qu’est Vasic depuis toujours. Alors que les siens sont victimes d’une épidémie dévastatrice, Vasic doit accomplir une mission périlleuse : réveiller les empathes pour sauver son peuple.
    Après avoir été privée d’une partie de ses pouvoirs, Ivy prend un nouveau départ. Elle aurait dû se tenir à distance de ce guerrier ténébreux. Malgré sa réputation sanguinaire, Vasic est son seul espoir et Ivy devra se battre à ses côtés. Malgré son courage et sa détermination, a-t-elle vraiment le pouvoir de sauver Vasic des ténèbres qui l’envahissent ?
 
Nalini Singh est née en 1977 dans les îles Fidji et a grandi en Nouvelle-Zélande.
Elle a également passé trois ans à vivre et travailler au Japon. Elle a travaillé comme avocate, comme bibliothécaire, dans une fabrique de bonbons, dans une banque et comme professeur d'anglais.
Auteure de romances paranormales et de romans de fantasy, Nalini Singh est souvent citée sur la liste des best-sellers du New York Times.
Elle vit actuellement en Nouvelle-Zélande. 


Cliquez sur la couverture 
pour lire les autres chroniques de la série.
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/serie-psi-changeling-tome-1-esclave-des.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-2-vision-torride-de.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-3-caresses-de-glace.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2012/07/psi-changeling-tome-4-mienne-pour.html#
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-5-otage-du-plaisir.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-6-marques-de-feu-de.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-7-souvenirs-ardents.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-8-lie-par-lhonneur.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-9-passions-exaltees.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-10-kiss-of-snow-de.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-11-tangle-of-need.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-12-heart-of.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/psi-changeling-tome-13-shield-of-winter.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/07/psi-changeling-tome-14-shards-of-hope.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/07/psi-changeling-hs-beat-of-temptation.html



    - Lecture finie -

Nalini Singh est une auteure très prolifique. Le site booknode recense plus de quatre vingt dix livres (elle n'a pas 40 ans) mais la série que je préfère est de loin psi-changeling. The number one étant le tome 3 avec le beau Judd Lauren. Pour être honnête, il faut avouer que toutes ces histoires n'ont pas la même qualité. J'avais adoré cœur d'Obsidienne, le précédent tome mais celui d'avant m'avait très peu touché. Donc même si c'est une romancière que j'affectionne, je suis toujours un peu frileuse quand je découvre une de ses nouvelles histoires...

Ici, son personnage principal est Vasic. On l'a vu de manière très occasionnelle auparavant mais on sent dans le douzième tome que les Flèches sont désormais mis en avant.
Pourquoi ? Ils sont des instruments de pouvoir que beaucoup convoitent. Vasic est un des plus puissants tout comme son amis Aden (qui sera le personnage principal du prochain tome).
J'ai beaucoup aimé ce choix de personnage car ces soldats sans cœur me plaisent énormément. Vasic a été très tôt formé (brisé). Malgré son absence apparente de sentiments. Il est très tourmenté par son passé de soldat. Il a sur sa conscience de nombreux crimes qui l'ont poussé pendant de nombreuses année à l'auto destruction. Il reste cependant un modèle respecté parmi les siens.
Comme je le disais, les Flèches sont dorénavant des éléments encore plus important que par le passé. Il faut dire que dans le tome précédent, la série a pris un virage à 180°. Je n'en dirais pas plus pour ceux qui ne l'ont pas encore lu.
Sachez seulement que dans cet opus la société Psi connaît une infection sans précédent qui la menace même d'éradication. Pour pouvoir la combattre, les empathes, les E-Psi ont leur rôle à jouer. Ils peuvent compter sur les Flèches pour les épauler dans cette tâche mais aussi sur les changelings.

Ivy est une empathe qui a souffert dans le passé. On l'a reconditionné. Pourtant elle accepte d'aider ses pairs dans cette lutte. Vasic sera la Flèche charge de sa sécurité. A son contact, le soldat trouvera-t-il le chemin de la rédemption ?...

C'est un très bon opus avec des personnages au charisme important.

Vasic est un héros réussi. Son aura de mystère et les tourments qui l'habitent donnent une très belle couleur au roman. La relation qu'il noue avec Ivy est de celle qui se construit dans la durée. Il n'y a rien d'immédiat. Il n'y a pas de coup de foudre. Pourtant c'est une romance explosive....

Pour ceux qui avait comme moi adoré cœur d'obsidienne et bien Kaleb est très présent dans ce tome. On peut donc profiter un peu plus longtemps de sa love story avec Sahara.

J'ai passé un très bon moment. Nalini Singh a vraiment un style qui lui est propre et que je retrouve avec plaisir à chaque fois.
Je regrette cependant certaines longueurs. Le livre fait à peu près 500 pages, je pense que certaines coupes auraient permis à l'action d'être plus soutenue et aux introspections d'être moins bavardes.

Bref, malgré ces petits bémols, il s'agit d'un 13ème opus réussi pour une série qui ne s'essouffle pas.

— Les Flèches ne tiennent pas compte de l’instinct, mais il est indéniable que notre temps de réaction dans certaines situations est si bref qu’il peut être catégorisé comme tel.
Se tournant vers lui, Ivy replia une jambe sur le perron comme elle avait l’habitude de le faire, laissant à peine trois centimètres entre son genou et la cuisse de Vasic.
— Comment appelez-vous ça, alors ?
— Répéter et s’entraîner jusqu’à ce que la réaction à avoir en cas de situation problématique soit gravée dans nos cellules.
— Comment ? chuchota-t-elle tout bas. Comment vous apprennent-ils ?
Il songea au bras qu’on lui avait cassé à d’innombrables reprises enfant jusqu’à ce qu’il cesse de pleurer, à la boîte étouffante dans laquelle on l’avait enfermé jusqu’à ce qu’il apprenne à réguler psychiquement la température de son corps, aux salles de privation sensorielle où on l’avait jeté jusqu’à ce qu’il arrive à supporter le néant, puis il regarda Ivy.
— De banales répétitions quotidiennes.
Elle garda ses yeux cuivrés qui en voyaient trop rivés sur les siens.
— Tu me mens, Vasic.
— Il y a des choses qui n’ont pas leur place dans ta tête.
Ces mots calmes brisèrent le cœur d’Ivy. Encouragée par le geste déstabilisant qu’il avait eu, elle effleura son gant du bout des doigts. C’était une carapace dure et froide, mais elle faisait partie de lui.
— Aie confiance en moi.
Il ne rompit pas le contact violemment intime de leurs regards.
— C’est trop tard pour moi, Ivy. Garde ton énergie pour ceux que tu peux sauver.
Ivy ne dit rien lorsqu’il se leva et que ses doigts glissèrent du gant. Sans ajouter un mot, il partit et traversa la clairière, grand, fort et solitaire. Il lui avait sauvé la vie, il était le cœur du bouclier psychique qui protégeait tous les E-Psis en ce lieu, il serait prêt à servir de bouclier humain à n’importe lequel d’entre eux en un claquement de doigts.
Et pourtant il n’attendait rien d’elle ni du monde.
Elle ne savait pas comment l’atteindre, comment lui dire que c’était son plus grand droit d’avoir des attentes. Car si ses soupçons se vérifiaient, alors les Flèches n’étaient pas seulement les assassins qu’elles affirmaient si souvent être, mais la dernière ligne de défense contre les ténèbres infinies qui rôdaient à la lisière de l’espèce Psi… et qui y rôderaient peut-être toujours.