menu 2

Mes dernières chroniques

vendredi 7 février 2014

Chasseuse de la nuit, tome 4 : Creuser sa tombe de Jeaniene Frost




- Ca faisait un bon moment qu'on ne s'était pas entraînés ensemble, murmura Bones alors que sa bouche glissait le long de ma gorge. J'avais oublié combien j'aimais ça.














Le résumé :
Cat Crawfield et Bones ont bien mérité quelques jours de vacances à Paris. Mais Cat se met à faire d'étranges cauchemars. Elle a des visions d'un vampire du nom de Gregor, un Maître plus puissant que Bones et qui semble avoir un lien avec son propre passé. Même si elle ne garde aucun souvenir de lui, Gregor la revendique comme sa femme et semble prêt à tout pour la récupérer. Seule Cat est capable de briser le lien qui la retient à lui. Elle devra faire appel à toute sa puissance pour terrasser le redoutable buveur de sang qu'elle ait jamais croisé... même si elle doit pour cela sacrifier ce qui lui est le plus cher et creuser ainsi sa propre tombe.


L'extrait :
-Toutes les erreurs que tu as commises avec moi Chaton, je les ai aussi commises avec toi, mais je ne veux plus en parler. Je ne veux plus parler de rien.
Il descendit sa fermeture Eclair, et je clignai des yeux de surprise.
-Après tout ça, tu veux encore coucher avec moi?
Bones ôta son pantalon. Il ne portait rien en dessous, comme à son habitude.
-Après tout ça, je t'aime encore.
Cela me cloua le bec. Puis je prononçai les premiers mots qui me passèrent par la tête.
-Tu dois être fou.
Il partit d'un rire doux et désabusé.



L'extrait :
"Est-ce que tu te souviens de la première fois que j'ai fait ça?",murmurai-je en glissant mon bras autour de lui.

" On étaient entrain de danser." Le son de sa voix était intensifié par le désir que je sentais monter en lui. "Et tu te moquais de la faim avec laquelle je te désirais"

Je souris contre sa peau que je parcourus une nouvelle fois avec ma langue, grisée par les frissons que je lui causais.
"Je ne le savais pas. Je pensais juste que tu étais un mec facile"

Son rire devint un grognement et ses mains fermes se resserrèrent autour de moi.
"Je l'étais, mais ça n'empêche pas que je te voulais plus que ce que j'imaginais. Tu ne sais pas à quel point tu m'as rendu fou les premières semaines. Ça me tourmentais de te voir tous les jours et de ne pas pouvoir te toucher parce que tu me détestai."

" J'avais plus de haine envers moi qu'envers toi. Tu m'as appris à m'accepter et je t'aimais bien avant de pouvoir te l'avouer."...






L'extrait :
-Si tu es venue me dire adieu,ne te fatigue pas.Je n'ai pas besoin d'explications entrecoupées de larmes.Tu n'as qu'à sortir comme tu es entrée.
Une boule se forma tout à coup dans ma gorge.
-Bones ce n'est pas...
-Ne me touche pas!
Je m'apprêtais à lui caresser le dos de la main, mais il repoussa mon bras avec une telle violence que je titubais en arriere.A présent,Bones me regardait,et la fureur qui transparaissait dans son regard me cloua sur place.
-Non.Pas question que tu arrives tranquillement en empestant l'odeur de Gregor et que tu poses la main sur moi.(Il choisissait ses mots avec soin,la colère transparaissait dans chacunes de ses paroles et les transformait en grognement.)J'enai plus qu'assez d'être couvé.Tu me traite comme si je n'étais qu'un faible humain qui ne pourrait pas survivre sans ton aide,mais je suis un Maître vampire,bon Dieu!
Il cria ces derniers mots.Je tressaillis.Bones s'assouplit les mains, comme pour se calmer les nerfs.Il prononça les phrases suivantes les dents serrées.
-Si je le souhaitait,je pourrai te mettre en morceaux de mes propres mains.Oui,tues forte.Tu es rapide.Mais pas suffisamment pour m'enpêcher de te tuer si je le voulais.Mais malgré cela,tu continues à me traiter avec le mépris que tu aurais pour un être inférieur.J'ai essayé d'en faire abstaction.Je me suis dit que cela n'avait aucune importance,mais c'est fini.Hier,tu as cru en Gregor plus qu'en moi.Tu m'as quitée pour le rejoindre,et ça je ne peux pas l'oublier,donc je te posesla question une fois encore : pourquoi es-tu revenue ?
-Je suis revenue parce que je t'aime et nous sommes...
J'allais dire "mariés",mais je n'ai pas pus prononcer le mot.Non,j'avais maintenant la preuve que nous ne l'étions pas,selon les lois des vampires en tout cas.
Bones poussa un soupir.
-Il est hors de question que j'accepte cela.Je n'ai aucune intention de te serrer dans mes bras en me demandant si c'est bien à moi que tu penses.
-Bones,tu sais que ce n'est pas vrai!(Son accusation me frappa de plein fouet.)Je t'aime,tu le sais.Et même si tu ne savais pas,bon Dieu,tu n'aurai qu'à regarder par toi-même pour voir...
-Des ombres,rien de plus,m'interrompit-il sans pitié.Des fragments entraperçus quand ta garde était baissée,quand le foutu mur derrière lequel tu t'abrite ne me bloquait pas.J'ai été franc avec toi sur tout ce qui me concernait,même à propos de mes facettes les plus sombres,parce que je pensais que tu meritait toute la vérité,mais tu n'as pas eu les mêmes égards pour moi.Non, tu réservais ça à Gregor.Tu lui as fait suffsament confiance pour tout quitter sur sa simple parole.Eh bien,ma belle, je sais m'incliner quand je suis battu,et Gregor m'a écrasé à plates couture.C'est lui que tu respectes.C'esten lui que tu as confiance,alors si tu ne pars pas,c'est moi qui m'en irai.