menu 2

Mes dernières chroniques

vendredi 10 janvier 2014

Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas - Tahereh Mafi


  JE SUIS MAUDITE 
J'AI UN DON

JE SUIS UN MONSTRE
 

JE SUIS PLUS FORTE QU'UN HOMME 
 
MON TOUCHER EST MORTEL
MON TOUCHER EST POUVOIR

JE VEUX QU'IL ME TOUCHE
IL NE DOIT PAS M'APPROCHER 
 
JE SUIS LEUR ARME
JE ME VENGERAI







Le résumé :Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un crime.
lUn accident. 264 jours sans parler. Ni toucher personne. Alors pourquoi Adam, celui qu'elle aime en secret depuis l'enfance vient-il partager se cellule ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?

L'organisme tout-puissant qui régit le monde de Juliette n'hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Mais ce que désire par-dessus tout Warner, le fils de son leader, c'est Juliette. La malédiction qui pèse sur la jeune fille est pour lui une arme inestimable.

Seulement Juliette n'a pas l'intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois le courage de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu'elle croyait avoir perdu pour toujours...


L'avis :
Je viens de finir ce livre dont j'avais tant entendu parlé. Il est décrit comme une révélation. Je n'irai pas jusque là, pour moi c'est une bonne découverte .
Le style de l'auteur est à découvrir tant sur le fond que sur la forme. Le récit est écrit à la première personne, cette personne étant l'héroïne Juliette. Les pensées profondes de la jeune fille qu'elle n'ose dire sont barrées ce qui donne une mise en page originale qui m'a plu.
Après, le style de l'auteur est très naïf malgré une histoire plongée dans un monde noire. Tout tourne autour de Juliette est j'ai eu comme une manque de respiration, d'étouffer. Même si ce n'est pas le cas, j'ai eu l'impression d'un huit clos entre elle, Warner et Adam. D'ailleurs la relation qu'elle a avec ses deux hommes ne m'a pas touché. Ce militaire dictateur de 19 ans : c'est juste pas possible.
Là, je ne suis pas très gentille car j'ai développé les raison qui ne m'ont pas fait adoré le livre comme tant d'autrescar je le conseille quand même pour son style novateur.




L'extrait :
« J'ose croiser son regard.
Ses yeux possèdent la nuance parfaite du cobalt : ils sont bleus comme une ecchymose épanouie, clairs, profonds et décidés. Sa mâchoire est détendue et ses traits sculptés trahissent la prudence. Il y a réfléchi toute la nuit.
- Ok.
- Alors, pourquoi tu ne me dis pas ton nom ?
Il se penche et je me fige.
Je dégèle.
Je fonds.
Je murmure :
- Juliette. Je m'appelle Juliette.
Ses lèvres s'adoucissent en un sourire qui craquelle ma colonne vertèbrale. Il répète mon nom, à croire que ça l'amuse. Ça le distrait. Ça l'enchante.

En dix-sept ans, personne n'a jamais prononcé mon nom comme ça. »